AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retrouvailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Intermédiaire ★ du jardin communautaire
avatar


› age : 55 ans
› côté coeur : Marié à Millicent, en couple avec Rebecca
› orientation sexuelle : Hétéro
› métier : Maire de Burlington
› quartier : The Hill

› posts : 138
› pseudo : Alexandre
› inscrit le : 21/07/2017
› age : 28
› avatar : Tony Goldwyn
© : Ante mortem


MessageSujet: Retrouvailles   Mer 2 Aoû - 14:55


"Retrouvailles"



Il y a quelques heures, j'étais dans un dinner. Rebecca nous avait annoncé qu'on avait retrouvé Hannah, que notre fille à Millicent et moi était en vie. La police l'avait retrouvé vivante après plusieurs années. Nous pensions tous qu'elle était morte, qu'elle avait été découpé en morceaux et jetée dans le lac. Mais, ce n'était pas la réalité. La réalité, je ne la connaissais encore pas tout à fait. Nous savions juste qu'elle avait été enlevé par un homme. Elle avait été séquestré par cet homme pendant plusieurs années et elle avait pu s'échapper. Rebecca avait été contactée par la police locale et elle nous avait fait venir, ma femme et moi. On avait appris la nouvelle mais tout restait flou. Nous avions encore du mal à réaliser, du mal à y croire. Je pense que tout deviendrait plus réel quand je verrais ma fille, ma petite Hannah qui avait dû bien grandir. Parfois, il m'était arrivé de me l'imaginer, puis j'essayais d'arrêter, me disant que je me faisais du mal. Mais cette fois-ci j'allais pouvoir enfin la voir. J'étais impatient et en même temps nerveux. Qu'est-ce que j'allais pouvoir lui dire ? Est-ce qu'elle allait me reconnaître ? Est-ce que j'allais pouvoir la prendre dans mes bras. J'avais peur de fondre en larmes, de ne pas trouver les mots. Je voulais me montrer fort, fort pour elle qui avait dû vivre des choses atroces, mais je ne me sentais pas capable de ne pas exprimer mes émotions, j'avais aussi vécu des choses atroces. Enterrer sa fille n'a rien de facile. Pendant des mois, j'avais eu du mal à faire mon deuil. Je pense qu'on ne se remet jamais de la mort d'un de ses enfants. Ce n'est pas dans l'ordre naturel des choses.

A notre demande, ou en tout cas de la mienne, Rebecca nous conduisit à l'hôpital pour voir notre fille. Nous arrivions devant sa chambre et Rebecca se proposa de nous attendre dans le couloir pour nous laisser un peu seul avec Hannah. Je frappais à la porte de la chambre, un peu hésitant. J'étais très nerveux, mais il était trop tard pour reculer. J'ouvris la porte et je vis Hannah, ma fille, assise sur le lit. J'entrais dans la chambre, suivi de Millicent. C'était Hannah, c'était bien elle. J'en étais sûr, c'était ma fille.

Oh, Hannah. C'est bien toi.

Je m'approchais d'elle. Je ne savais pas trop si j'avais le droit de la prendre dans mes bras. J'en mourrais d'envie.

Je peux te prendre dans mes bras ? 

Je ne voulais pas commettre d'impairs. Je ne savais pas ce qu'elle avait vécu, je ne voulais pas lui faire de mal, aller contre sa volonté. Les larmes commencèrent à couler le long de mes joues sans que je ne puisses les contrôler. J'étais tellement ému, tellement heureux de la revoir. Elle avait tellement grandi. Elle était plutôt amaigrie. Pour le moment, je ne voulais pas savoir ce qu'elle avait vécu, je voulais profiter de cet instant de retrouvailles.  

Tu nous as tellement manqué. 



_________________
Too much to believe, too much to deny
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amateur ★ du parc à chien
avatar


› age : 45 ans
› côté coeur : Mariée
› orientation sexuelle : Hétéro
› métier : Adjoint du procureur
› quartier : The Hill
› posts : 56
› pseudo : Audrey
› inscrit le : 23/07/2017
› age : 23
› avatar : Sarah Rafferty
© : Merewen


MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mer 2 Aoû - 16:49

▲▼ Retrouvailles
Hannah était vivante. Je n'arrivais pas à me faire à cette idée, je n'arrivais pas à réaliser. Mon bébé était en vie. Elle était en vie et j'allais pouvoir la voir, la serrer dans mes bras, lui parler. C'était une bonne nouvelle, c'était une bonne chose. Je n'aurais pas dû être effrayé, je n'aurais pas du être terrorisé et vouloir faire demie tour, j'aurais du être soulagé et verser des larmes de joie. Pourquoi est ce que je n'arrivais pas à être heureuse par cette nouvelle ? Pourquoi est-ce que cela me déprimait plus qu'autre chose ? C'était ma fille et j'avais pendant tant d'année espérer que l'on m'annonce qu'elle était vivante, que ces dernière année avait été une blague, un cauchemar, ce n'était jamais arrivé. Même si elle était de retour, elle avait du vivre l'enfer. Lincoln avait insisté pour que l'on puisse la voir. Il voulait la voir le plus tôt possible, je n'étais pas aussi presser que lui, j'avais peur de la manière dont les chose allait se dérouler. J'avais peur de la retrouver. Rebecca nous conduisit jusqu'à l’hôpital puisque jusqu'à la chambre et elle nous laissa. Elle devait se dire que nous avions besoin d'intimité. On entra et je la vis. C'était Hannah, il n'y avait pas de doute possible. Puis la réalité me frappa de plein fouet, c'était Hannah, mais ce n'était pas mon bébé qui se trouvait dans cette chambre d'hôpital, mon bébé je l'avais perdu 4 ans plutôt, je l'avais enterré et je n'aurais plus jamais l'occasion de la voir. C'était Hannah, mais ce n'était pas mon Hannah, elle avait changé elle avait vieillie. Elle était magnifique, mais je ne connaissais pas cette personne. Je ne connaissais pas la femme qu'elle était devenu.

Hannah, chérie, tu ... nous sommes tellement content de te retrouver.

Lincoln lui demanda s'il pouvait la prendre dans ses bras. Elle avait du vivre l'enfer, c'était compréhensible qu'elle refuse qu'on la touche. Elle ne nous connaissait plus, plus vraiment. Nous étions des étrangers. C'était triste, mais malheureusement vrai, il allait falloir que l'on réapprenne à se connaître.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I am terrified, I think too much
avatar


› age : 17 ans
› côté coeur : célibataire
› orientation sexuelle : hétéro
› métier : lycéenne
› quartier : The Hill

› posts : 196
› pseudo : Olivia
› inscrit le : 21/07/2017
› age : 18
› avatar : Katherine Langford
© : unwanted


MessageSujet: Re: Retrouvailles   Sam 5 Aoû - 13:15






Retrouvailles
Hannah Davis et ses parents

Le psy a fini par partir. Il a peut être dit quelque chose mais je ne sais pas quoi. J'étais trop fatiguée pour l'écouter. Je suis épuisée. J'ai sommeillé quelques minutes depuis que je l'ai tué ou que Alice l'a tué. Non je l'ai tué. Alice est trop docile et elle l'appréciait presque. C'est moi, je l'ai tué. Les choses se sont enchainés après ça. Je ne pouvais pas rester là bas avec Zach. Je l'ai pris avec moi et on a marché. Non Alice l'a pris et a marché. Tout est confus. Il y a eu des automobilistes puis la police, puis l'hôpital. Puis la femme qui avait l'air de me connaitre mais dont je ne me souviens pas puis le psy qui est parti. De temps en temps, des médecins et des infirmières qui me regardent comme si j'étais une bête de foire. Je ne sais plus trop à quoi m'attendre. J'ai besoin de dormir mais je ne suis pas rassurée, je ne sais pas encore ce qui va se passer pour moi et pour Zach. Je crois que le psy a prévenu mes parents. Je suis sans doute horrible mais j'ai peur. J'ai pas envie de les voir comme ça. J'ai pas envie qu'il sache que j'ai tué quelqu'un. J'ai envie de pleurer mais j'ai pas envie que quelqu'un me voit. Heureusement que Alice est là. Alice regarde fixement la carafe d'eau trop chaude pour être buvable et ne fait rien d'autre. Quelqu'un frappe à la porte mais Alice ne répond pas et j'ai trop peur pour le faire. C'est mes parents. Je suis probablement pas censé le penser mais ils font plus sombre qu'avant, un peu vieillis. La voix de mon père est chargé d'émotion quand il s'exclame que c'est bien moi. J'ai envie de crier que Hannah est morte ou trop faible, trop résignée pour exister. La femme qu'il a devant lui c'est Alice. Ma mère reprend, la voix pas plus assurée, elle me dit qu'ils sont content de me retrouver. J'ai envie de leur dire que moi aussi et je le pense moi aussi mais s'ils savaient qui je suis devenue je ne suis pas certaine qu'ils seraient contents. Mon père me demande s'il peut me prendre dans ses bras. Je le fixe. Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée mais Alice ne dit jamais non alors elle hoche la tête. Le contact est bizarre mais étrangement réconfortant. Mon père insiste sur le fait que je leur ai manqué et c'est la goutte d'eau, les gouttes d'eaux. Je pleurs, moi. Je pense pas qu'Alice pleurerait pour quelque chose comme ça. Je met immédiatement mes mains devant mon visage. Je veux pas qu'ils me voient comme ça.  

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart



_________________

∞  A lot of you cared, just not enough
“Sometimes we have thoughts that even we don't understand. Thoughts that aren't even true—that aren't really how we feel—but they're running through our heads anyway because they're interesting to think about.” by WILD HEART.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intermédiaire ★ du jardin communautaire
avatar


› age : 55 ans
› côté coeur : Marié à Millicent, en couple avec Rebecca
› orientation sexuelle : Hétéro
› métier : Maire de Burlington
› quartier : The Hill

› posts : 138
› pseudo : Alexandre
› inscrit le : 21/07/2017
› age : 28
› avatar : Tony Goldwyn
© : Ante mortem


MessageSujet: Re: Retrouvailles   Mer 23 Aoû - 18:45


"Retrouvailles"



Elle est devant moi. C'est bien ma fille. Elle a changé, elle a grandi. Elle n'a plus la même coupe de cheveux, elle est différente. Elle a l'air épuisé. J'aurais envie de la prendre dans mes bras et demande la permission. Elle ne prononce pas un mot, mais me fait un signe de tête pour me confirmer que oui. Je suis heureux de pouvoir la serrer contre moi. Cela fait si longtemps que ça m'avait vraiment manqué.
Millicent et moi lui font part qu'elle nous a vraiment manqué. Hannah se met à pleurer. Elle s'écarte et se cache le visage. Je me doute que nous lui avons manqué aussi. Elle a dû vivre l'horreur, rien que d'y penser, j'ai envie d'exploser.  

ça va aller chérie. On est là maintenant ta mère et moi. Tu vas voir, on va tout faire pour que ça aille.

Je me doutais que ce serait long avant que tout revienne à la normale, si seulement ça pouvait être le cas. Il nous faudrait du temps. J'espérais qu'on pourrait renouer rapidement des liens. On avait été éloigné depuis tellement de temps, que je ne savais pas quoi lui dire. Je ne voulais pas lui poser de questions sur ce qu'elle avait traversé. Je crois qu'une part de moi voulait savoir et l'autre ne pouvait pas en entendre parler. Je trouvais mal venu de lui poser trop de questions maintenant. Pourtant, je ne pus me détacher de l'enfant qui se trouvait à côté. Il était calme, il dormait. Hannah était seule dans sa chambre, ce petit garçon ne pouvait donc pas appartenir à une autre femme. Je ne savais pas si j'avais la force d'en parler, mais je ne pouvais l'ignorer.

Hannah, c'est ton enfant ? 

Il avait l'air encore jeune, moins d'un an à mon avis. Même si je m'en doutais, il ne semblait plus avoir de doute sur le fait que ce monstre avait violé ma fille. C'était horrible pour moi de me faire à cette idée. J'étais grand-père sans y être préparé. Hannah était encore jeune, c'était pour moi encore mon bébé. C'était difficile d'imaginer qu'elle était maman. Elle méritait de profiter de son adolescence, de sa vie. Je n'avais pas su la protéger. Son retour faisait remonter tellement de chose à la surface.



_________________
Too much to believe, too much to deny
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amateur ★ du parc à chien
avatar


› age : 45 ans
› côté coeur : Mariée
› orientation sexuelle : Hétéro
› métier : Adjoint du procureur
› quartier : The Hill
› posts : 56
› pseudo : Audrey
› inscrit le : 23/07/2017
› age : 23
› avatar : Sarah Rafferty
© : Merewen


MessageSujet: Re: Retrouvailles   Ven 25 Aoû - 17:48

▲▼ Retrouvailles
Hannah était en vie, ma fille était en vie. Peut importait le nombre de fois que je me répétais cette phrase je n'arrivais pas à l’assimiler, je n'arrivais pas à réaliser que c'était réel, que j'allais pouvoir la revoir. Je n'arrivais pas à réaliser que j'avais le droit à une seconde chance. J'avais peur, non en faite j'étais terrifiée. J'avais peur que ce ne soit pas Hannah, qu'ils se soient trompés, mais au fond j'avais encore plus peur que ce soit elle ou que se soit elle sans être elle. J'avais envie de m'enfuir loin, de m'isoler, de me barricader quelque part et de ne plus rien ressentir. J'en avais marre, d'être comme ça, de ressentir sans arrêt se sentiment de culpabilité, je ne voulais plus être faible. Je voulais que tout s'arrête. J'avais l'impression que tout se passait au ralenti depuis que Rebecca nous avait appris la nouvelle, j'avais comme l'impression de visualiser une catastrophe se produire, de savoir qu'elle allait se produire et pourtant ne rien pourvoir faire pour arrêter les choses avant qu'il ne soit trop tard. Je me sentais impuissante, alors je les laissais prendre les décisions. Nous allions voir Hannah, parce que Lincoln avait décidé que nous allions la voir, au point ou j'en étais peut-être que j'aurais sauté d'un pont s'il me l'avait demandé ou s'il y avait eu un pont dans les environs. Puis on arriva, elle était là. C'était elle, il n'y avait pas de doute possible, c'était Hannah. Elle avait changé physiquement et probablement encore plus moralement, j'avais changé aussi, Lincoln avait changé aussi. Je ne savais pas quoi dire, Lincoln l'a pris dans ses bras, mais je ne savais pas si j'étais prête pour ça, si elle était prête pour ça. Je lui dit qu'elle nous avais manquer. Hannah se mis à pleurer et ça me brisa le cœur

Ne pleures pas chérie, tous va bien se passer d'accord.

Je décidais finalement de m'approcher pour la prendre dans mes bras. Je ne savais pas quoi faire, quoi dire. Il y avait un enfant et je ne savais pas si je devais en parler, si je devais m'approcher de lui. Lincoln lui demanda si c'était son enfant, cela me paraissais évident que c'était le cas. De qui voulait-il que ce soit l'enfant, c'était pas une infirmière qui l'avait laissé là pour que notre fille joue à la baby-sitter. J'avais un petit fils, ma fille était maman. J'avais l'impression d'être en plein cauchemar, que si j'ouvrais les yeux j'allais me réveiller. Ma fille avait vécu l'enfer, je n'avais pas su la protéger, j'avais échoué. J'avais peut-être eu tort en faite, peut-être que ce n'était pas une seconde chance, peut-être que c'était juste un moyen de me montrer ce que j'avais fait, ou plutôt ce que je n'avais pas su faire, j'avais laisser tout ça lui arriver. Ma fille avait souffert et je n'avais rien pu faire pour l’empêcher. J'avais les larmes aux yeux et décidais de les essuyer, elle n'avait pas en plus besoin de me voir pleurer.

Comment... comment s'appelle ton enfant ?

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I am terrified, I think too much
avatar


› age : 17 ans
› côté coeur : célibataire
› orientation sexuelle : hétéro
› métier : lycéenne
› quartier : The Hill

› posts : 196
› pseudo : Olivia
› inscrit le : 21/07/2017
› age : 18
› avatar : Katherine Langford
© : unwanted


MessageSujet: Re: Retrouvailles   Dim 27 Aoû - 12:07






Retrouvailles
Hannah Davis et ses parents

Mes parents sont là mais je ne suis pas rassuré pour autant. Ils sont en proie à leurs émotions. Ils font tous les deux des têtes d'enterrement. Je ne sais pas quelle émotion je dégage ni même ce que je ressens. Mon père veut me prendre dans ses bras et je n'ai pas le courage ni la volonté de lui dire non. Il me souffle qu'il est là et que lui et maman vont tout faire pour que ça aille. Je ne dis rien. Il aura beau faire tous les efforts du monde je ne suis pas sûr qu'il puisse réparer ça. J'ai longtemps idéalisé mon père et peut être que je le fais encore parfois mais je ne suis pas naïve au point de penser que la situation puisse s'arranger. Je pleure parce que rien comme avant mais ils sont là et je leur ai manqué. Je pleure parce que je suis épuisée. Je me cache derrière mes mains pendant que ma mère et mon père essaient de me réconforter. Au bout d'un moment mon père reprend la parole pour me demander si l'enfant qui se trouve avec nous dans la chambre est mon fils. Je pose mon regard sur Zack comme s'il n'était pas le seul enfant dans la pièce et que je voulais m'assurer qu'on parlait bien de la même chose. J'hoche la tête.

Oui.

Ma voix est étrange à mes propres oreilles. Elle est serrée. Elle ne ressemble ni à la mienne ni à celle de Alice. Je me redresse pour boire un peu d'eau. Ma mère me demande comment il s'appelle. Je souris pour la première fois depuis qu'ils sont entrés. Zack a été la seule chose qui m'a permis de survivre.

C'est Zack. Je - c'est moi qui ait choisi son prénom.

Je regarde mon fils. Je ne voulais pas qu'il ait un prénom vieillot. Je ne voulais pas qu'il prenne une décision aussi importante concernant mon fils.
 

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart



_________________

∞  A lot of you cared, just not enough
“Sometimes we have thoughts that even we don't understand. Thoughts that aren't even true—that aren't really how we feel—but they're running through our heads anyway because they're interesting to think about.” by WILD HEART.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intermédiaire ★ du jardin communautaire
avatar


› age : 55 ans
› côté coeur : Marié à Millicent, en couple avec Rebecca
› orientation sexuelle : Hétéro
› métier : Maire de Burlington
› quartier : The Hill

› posts : 138
› pseudo : Alexandre
› inscrit le : 21/07/2017
› age : 28
› avatar : Tony Goldwyn
© : Ante mortem


MessageSujet: Re: Retrouvailles   Dim 17 Sep - 16:00


"Retrouvailles"



Nous étions tous très émus. Hannah était en pleur. Cela était dur pour moi de la voir comme ça. Je lui dis que nous étions là, sa mère et moi, que tout allait aller. Je ne sais pas qui je cherchais à convaincre avec cette phrase. Rien ne serait jamais plus comme avant et nous en étions tous pleinement conscients. Nous allions devoir avancer quand même et pour cela, nous étions là pour elle. Peut importe ce qu'elle avait vécu, maintenant, elle était avec nous, en sécurité.

Dès qu'on le pourra, on va te ramener à la maison.

Je ne savais pas dans quel délai ce pourrait être le cas. Hannah avait l'air très fatiguée, mais ne semblait pas présenter de blessures physiques. C'est les blessures psychologiques qui seront les plus difficiles à soigner. Son retour pouvait peut-être aller vite, encore faut-il qu'elle le veuille bien. Sa chambre était restée la même, aujourd'hui, Hannah n'était plus une enfant, des modifications seraient certainement à faire. Puis, je remarquai un petit garçon. Ce devait être son fils et lui aussi allait devoir venir avec nous. Pour avoir confirmation, je posais la question à Hannah qui nous le confirma. Millicent demanda son prénom. Hannah répondit qu'il s'appelait Zach et que c'est elle qui avait choisi le prénom.

C'est un très joli prénom. Et il a quel âge ? 

Même si c'était très difficile pour moi de me faire à l'idée que mon bébé était maman, j'essayais de le cacher en essayant de m'intéresser à son fils. Il faisait partie de la famille de toute façon. C'était son fils et j'allais devoir l'accepter. Hannah allait vouloir le garder et j'allais devoir faire avec. C'était mon petit-fils et je devais composer avec cette nouvelle information. Je savais que ça serait très difficile pour moi, mais je voulais faire cet effort pour Hannah. Si elle aimait cet enfant, alors, je devais l'aimer aussi.



_________________
Too much to believe, too much to deny
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retrouvailles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Family comes first :: More :: Le reste du monde-
Sauter vers: