AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mindy | Frédérique | Owen ▲ Tire sur mon Doigt !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MessageSujet: Mindy | Frédérique | Owen ▲ Tire sur mon Doigt !   Jeu 10 Aoû - 17:17

Tire sur mon Doigt !
Mindy & Frédérique & Owen
C'est l'histoire de deux potes qui vont au resto vietnamien, qui en rencontrent un troisième, et la suite après la pub !
••••

AC/DC - Back in Black Deux fois par semaine, Owen se rendait au Pho Hong en compagnie de son bro, son miroir au féminin, Mindy DiMaggio.

Les deux amis se connaissaient depuis maintenant quelques années et entretenaient une amitié des plus solides, qui n'a jamais eu à souffrir de quoique ce soit. D'un naturel jovial et sans complexe, ils discutaient de tout et de rien, mangeaient régulièrement ensemble sans compter les sorties dans les bars ou les innombrables soirées à regarder des vieux films en devisant comme deux ados attardés. Il avait même souvenir qu'une fois, Mindy avait bu tellement de bières qu'elle avait voulu se jeter sur lui pour le chatouiller, ils s'étaient retrouvés enfermé dans le clic-clac qui lui servait de canapé après que ce dernier se soit replié sur lui-même !

Rien que d'y penser, Owen eut un sourire amusé involontaire. Mindy essayait régulièrement de lui sauter dessus mais il avait toujours repoussé fermement ses avances, il la connaissait trop bien et la respectait trop aujourd'hui pour qu'il y ait quoique ce soit d'ambigu entre eux. Et inversement, elle le connaissait assez pour savoir qu'il ne cèderait pas. Heureusement, elle essuyait ses refus détournés par l'humour avec nonchalance, tellement que cela faisait maintenant partie de ces blagues éternelles entre eux.

Mindy et Owen, c'était comme Laurel et Hardy, Satanas et Diabolo, un de ces duos comiques mythiques qui faisaient rire les gens, même si la plupart ne pigeait rien à leur humour spécial. Et quand ils ne se voyaient pas, ils faisaient en sorte de s'envoyer tout un tas de conneries sur n'importe quel réseau social, histoire de faire perdurer le niveau entre eux.

En attendant la demoiselle qui ne saurait tarder, le jeune homme attendait devant le resto, souriant de plus belle à une femme qui croisait sa route en lui retournant un regard intéressé. Owen n'était pas aveugle, encore moins entré dans les ordres. Cependant, il avait un code d'honneur qui lui interdisait de se servir de la gente féminine comme la plupart de ses congénères. Les femmes qu'il fréquentaient n'étaient pas plus emballées que lui à l'idée de se caser, et cela lui était amplement suffisant pour le moment.

Puis Mindy arriva de son côté, ce qui interrompit ses réflexions. Il avait sorti son smartphone et brandissait l'écran dans sa direction.

- J'ai failli t'envoyer un truc, mais je me suis dit que tu apprécierais la blague en direct !

Il attendit qu'elle soit à sa hauteur avant de démarrer la vidéo d'un humoriste français qui chantait une chanson des plus... étranges dans la version française d'America got Talent.

••••

by Wiise


Dernière édition par Owen Pierce le Mar 15 Aoû - 9:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mindy | Frédérique | Owen ▲ Tire sur mon Doigt !   Jeu 10 Aoû - 18:55

Tire sur mon Doigt !
Mindy & Owen
Tu connais l'histoire de la chaise ? Sérieux, elle est pliante.
••••

Lady Gaga -  Mary Jane Holland Owen n'était vraiment pas le plus distingué des amis de Mindy, mais il était assurément le plus drôle. Elle-même, brusque et parfois un peu autocrate, n'était pas la plus délicate qui soit. Leurs soirées finissaient en général dans de grands éclats de rire qui faisait voler en morceaux les routines et angoisses du quotidien, les bouches pleines de nems et les estomac remplis de bière. Avec Owen, c'était l'assurance d'une soirée rondement menée à coup de blagues nulles, de danses gênantes et de vidéos stupides ; ensembles, ils régressaient à cet âge d'or de la bêtise humaine, celle qui sentait bon le Biactol et les teen movies. Et même si le jeune homme ne cédait pas à ses avances, Mindy avait appris à s’asseoir sur son orgueil et construire avec lui une relation saine et profond, sans ambiguïté. A présent, Owen était comme un frère de plus, d'une autre famille. Et puis, qui d'autres que lui pouvait faire des quizz musicaux avec elle et savoir mimer une chanson des Pets Shop Boys ? Non vraiment, Owen était un type unique. Qui d'autre que lui gargarisait avec du yaourt au fromage de chèvre comme un pro, ou savait twerker avec autant de confiance ? Owen Pierce. Il n'y en avait qu'un, et c'était son meilleur ami. Ils riaient de tout et de rien, et la plupart des gens les prenaient juste pour des imbéciles heureux et c'était très bien ainsi.

Mindy était arrivée un peu en retard, échevelée et le visage un peu rouge. Elle avait enfilé un short en jeans, un petit chemisier sans manche et une paire de converses sans vraiment chercher à polir les détails ; Owen n'allait pas commenter son maquillage, même si elle aimait se montrer coquette. Dans tous les cas, ayant passé un peu trop de temps en compagnie d'une nouvelle conquête, elle n'avait pas vu l'heure de son rendez-vous arriver à grand pas et avait du lâchement abandonner la charmante demoiselle pour voler vers son bro. Les potes avant les meufs, après tout. Il était à leur table habituel, ce grand dadais. Le regard de Mindy se posa sur la même jolie blonde qui avait attiré l'attention de son ami et elle sourit aux anges ; elle n'avait jamais parlé à son ami de son changement d'orientation qui datait pourtant d'il y avait six ans, persuadée qu'il s'en moquait un peu. Non pas qu'il se moquerait d'elle, mais elle gageait qu'il ne serait ni choqué, ni vraiment intéressé par le sujet. En outre, elle ne parlait jamais de sa vie privée autrement que par quelques blagues vite placées.

"Owen! Gros lard !", lança Mindy à l'adresse de l'intéressée, lui ébouriffant les cheveux en saisissant sa tête sous son petit bras de crevette, "... fais voir !"

Elle rit par anticipation, sans vraiment lâcher son ami, le bras sur une de ses épaules pour regarder la vidéos pleine de calembours et d'allusions osées comme elle les aimait. La jeune femme se laissa aller à sa plus franche hilarité en frappant ponctuellement le dos de son ami, presque pliée en deux de rire.

"Mais...", elle étouffa un nouveau rire, "les français ont vraiment un humour dégueulasse, j'adore."

Elle prit place en face de l'homme en essuyant les larmes de rire qu'elle avait aux yeux, les joues rosies de plaisir avant de commander une bière, objectant que les boissons seraient cette fois-ci pour elle; Owen les avait payées la dernière fois et elle aimait les échanges équitables.

"Désolée du retard, j'étais....", elle rit à nouveau, sincère, "je finissais avec quelqu'un."

Elle reçut sa bière et en prit une gorgée préliminaire, la gorge sèche, avant de boire en lampées plus sincères. Reposant sonv erre, elle lui demanda :

"Parlant de français, tu sais ce que font les français après l'amour, d'après un sondage ? 5% se retournent et s'endorment, 10% fument une cigarette, 85 % s'habillent et rentrent chez eux."

Elle étouffa un rire. Ce n'était pas bien spirituel mais autant commençer à bas niveau pour que la soirée se tire vers le haut.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mindy | Frédérique | Owen ▲ Tire sur mon Doigt !   Jeu 10 Aoû - 20:59

Tire sur mon Doigt !
Mindy & Frédérique & Owen
C'est l'histoire de deux potes qui vont au resto vietnamien, qui en rencontrent un troisième, et la suite après la pub !
••••

Escape - Rupert Holmes Comme il le pensait, Mindy était déjà pliée de rire avec les larmes aux yeux. Entre eux, c'était la guerre à qui trouvera la blague la plus pourrie de l'univers, et on peut dire qu'ils ont quelques années de pratique depuis l'expansion fantastique d'internet et l'invention des memes.

Owen regardait son bro s'asseoir et s'essuyer les yeux, fier de sa trouvaille.

- J'adore l'humour crade des français ! Ils sont les meilleurs en la matière, comparés à nous.

Owen haussa les sourcils avec un sourire en biais, genre mauvais vaudeville. Et comme c'était la coutume entre bro...

- Ha ouais ? Raconte ! Bon ou mauvais coup ?

Il but une gorgée de sa bière en attendant la suite... qui ne viendrait probablement pas quand elle détourna la conversation avec une blague vraiment moisie, à laquelle il ne put s'empêcher de rire, la contrant directement sur une autre.

- Ha ouais ? Bah écoute celle-là : Qu'est-ce qu'une luciole qui a pris du viagra ? Un néon.

Oh bor... C'était vraiment moisi mais c'était plus fort que lui, il ne pouvait pas rater une occasion de lancer une vanne vraiment en dessous de tout, c'était un devoir, voire même une vocation. Sur cette lancée, le serveur arriva et prit leur commande. Il avait hâte de s'en mettre plein la panse, même s'il savait qu'il aurait faim même pas deux heures après. Mais ce rituel, il n'y échapperait pour rien au monde.

- Je sais pas pourquoi, mais y a un truc de changé chez toi... Hmmm...

Owen se mit à examiner son amie, avec l'habituel attitude d'une personne qui venait de s'arracher d'un lit diablement confortable...

- Tu ne serais pas amoureuse ? Tu me l'aurais dit quand même ! Nan, je pense pas que ce soit ça...

Il fronça les sourcils et continua son inspection visuelle.

- Tes cheveux sont comme d'hab... Tes fringues aussi... Non, y a un truc mais j'arrive pas à deviner quoi !

Le jeune homme finit par hausser les épaules et sourit à la vue des plats qui arrivaient devant eux.

- À table ! Bon app !

Puis il se mit à manger avec un appétit grandissant...

••••

by Wiise


Dernière édition par Owen Pierce le Mar 15 Aoû - 9:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mindy | Frédérique | Owen ▲ Tire sur mon Doigt !   Jeu 10 Aoû - 21:39

Tire sur mon Doigt !
Mindy & Owen
Tu connais l'histoire de la chaise ? Sérieux, elle est pliante.
••••

Lady Gaga -  Mary Jane Holland Ces soirées avec Owen, Mindy ne les échangerait cotre rien au monde. Elles étaient sa soupape de sécurité, ses heures de régression qui lui permettait par exemple de tenir au travail ou de ne pas s'écrouler face à ses six années coincée dans la friendzone de Clea. Mais ça, personne ne le savait même pas son meilleur ami ; Mindy était une allumeuse, mais elle demeurait étrangement pudique sur ses sentiments. Elle rit de bon coeur à la blague d'Owen, se disant que ce dernier était déjà fort en forme pour un début de soirée. Il avait du avoir une journée pourrie, éventuellement. Mindy ne demanda pas : ils y viendraient sûrement plus tard, une fois le stock de blagues nulles épuisés. pouvaient-ils seulement l'épuiser ? Essuyant encore un peu ses yeux humides, la jeune femme offrit à son ami un sourire jusqu'aux oreilles, presque concupiscent, et s'assit mieux sur sa chaise. Assurément - Owen devait le savoir, vu qu'il la connaissait bien - elle avait une vieille vanne sexuelle qui attendait de pouvoir sortir. Mindy lui offrit un clin d’œil complice avant de lui lancer, sur un ton formidable :

"Ils sont surement meilleurs au pieu, mais je n'ai encore jamais testé un français.... je met ça dans mon cahier des charges."

Elle n'était jamais sérieuse, en dehors du travail, et c'était déjà bien assez. Mindy ne se plaignait jamais, était toujours d'humeur joyeuse et prête à écouter ou rendre service, sincèrement. Elle considérait que sa vie était privilégiée et paisible, comparée à celle des autres et ne voyait pas de raison de s'en plaindre. Elle haussa plusieurs fois des sourcils en réponse à Owen, comme l'aurait fait Eugène en face de Raiponce, prenant un air mystérieux.

"Va savoir...", elle rit, "... je serais bien resté une demi-heure de plus, mais tu sais ce qu'on dit... bros before chicks."

Elle sourit gentiment, presque un peu plus sérieusement. Peut-être verrait-il le sous-entendu, ou pas. Ce n'était pas vraiment important dans le fond et elle n'eut pas le loisir de jouer plus avant sa mystérieuse puisqu'une nouvelle blague à la con la fit éclater de rire tandis qu'elle essayait paisiblement de siroter sa bière. Un néon ! Mais quel con ! C'était une bonne blague, et elle lui rappelait ses clients un peu trop vieux pour prendre la pilule bleue mais qui insistaient pour qu'elle la leur prescrive.

"Oh, ça me rappelle...", commença Mindy sur le ton de la confidence, "j'ai un patient de plus de quatre-vingt ans qui m'a demandé de lui prescrire du viagra.... le pauvre vieux va en claquer ! La seule raideur qu'il aura, c'est la rigor mortis !"

Elle haïssait les vieilles personnes, autant que les enfants et ses traits d'humour les plus cruels et noirs leur étaient souvent réservés. Elle commanda un curry panang au poulet, qu'elle aimait pour sa saveur d'arachide et son goût épicé et sucré à la fois. Tandis qu'elle donnait sa commande, son ami la titilla en lui disant qu'elle avait changée. Elle demeura un instant interdite, fait rare, et elle le regarda sans rien dire, la bouche ouverte sur une expression étonnée. Aurait-il fini par comprendre ? Elle se reprit rapidement en prenant un petit sourire narquois. La jeune femme remit de l'ordre dans sa chevelure.

"Peut-être un peu...", elle renchérit, "mais j'attend que tu fasses le premier pas, gros niais."

MIndy offrit un clin d’œil à Owen, esquivant encore plus ou moins sa questions ans vraiment chercher à lui mentir ; elle ne prenait jamais rien au sérieux, définitivement. Le voyant continuer à l'inspecter, elle eut un sourire.

"J'avoue, j'ai rencontré une fille hier soir, elle m'a fait voir la vie en rose. Elle s'appelle Mary Jane et je l'ai bien fumé."

Encore une blague, toujours une blague. Elle avait fumé un joint avec Eva cette après-midi, histoire d'essayer de nouvelle chose et de se détendre un peu après leurs ébats. Ça n'avait pas vraiment été convainquant et la jeune femme n'avait pas envie de retenter. La marijuana, pas Eva. La tatoueuse était beaucoup plus addictive.

"Et toi, mon gros ? Toujours à courir sans trouver la bonne ? A moins que tu vas m’annoncer entre les nems et les biscuits au sésame que tu es gay et que c'est pour ça que tu n'as jamais craqué pour moi ?"

Les plats arrivèrent et après une nouvelle gorgée de bière, elle entama son curry qui aux vues de la rougeur de son visage était visiblement bien corsé.

"Oh, putain...", elle toussa, s'étouffant à moitié de rire, "la vache...", elle but un peu de bière, "c'est pas un panang pour les fillettes ça !"

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mindy | Frédérique | Owen ▲ Tire sur mon Doigt !   Ven 11 Aoû - 13:53

En rentrant de son travaille ce soir-là, Fred avait passé plus d'une heure à choisir la robe qu'elle porterait pour son rencard. Depuis le départ d'Alex pour l'Angleterre et ce qui avait suivi l'avait un peu coupé du monde des relations sociales. Elle s'était un peu éloignée de sa famille, répondant à peine au téléphone. Ses anciens amis étaient trop occupés pour s'occuper de son sort -chose qui lui faisait dire qu'ils n'étaient pas de vrais amis finalement. Et rares étaient les hommes qu'elle avait laissé entrer dans sa vie. Mais depuis qu'elle avait rencontré un certain bout de femme énergique avec qui elle aimait bien passer du bon temps et rire sur tout un tas de sujets à la con, Frédérique devait bien reconnaître qu'elle avait envie de plus pour sa vie. Alors elle avait accepté l'invitation d'un de ses collègues à aller manger en ville ensemble, sans pression, juste entre collègues.

Entre collègues mon oeil, Fred n'était pas née de la dernière pluie et elle voyait bien comment le type la regardait quand il pensait qu'elle ne le voyait pas. Mais après tout, pourquoi pas. Il n'était pas laid, plutôt sympa et ne manquait pas d'humour. Et ils avaient au moins un point en commun : leur métier, qui impliquait la protection de la nature et la préservation des espèces menacées. Ils auraient au moins un sujet sur lequel discuter si les choses devenaient top embarrassantes.

Elle déboula au resto vietnamien avec dix minutes de retard et s'attendait à devoir expliquer à son collègue qu'elle avait dû se changer trois fois parce qu'elle ne trouvait pas comment s'habiller. Finalement, après avoir jeté un rapide coup d'oeil dans la pièce bondée, elle remarqua que son collègue n'était pas encore arrivée. Elle suivit docilement l'hôtesse jusqu'à sa table et commanda un cocktail pour patienter. Ses doigts se mirent à pianoter nerveusement sur la table et regardait son portable pour la centième fois, attendant une réponse qui ne venait toujours pas, quand elle décida d'envoyer un sms à celle qui avait une chance de lui remonter le moral : Mindy.

"Rappelle moi pourquoi j'ai accepté l'invitation de ce gros naze déjà ? Il a une demi-heure de retard et je poireaute comme une gourde... Help -_-"
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mindy | Frédérique | Owen ▲ Tire sur mon Doigt !   Ven 11 Aoû - 21:15

Tire sur mon Doigt !
Mindy, Frédérique & Owen
Tu connais l'histoire de la chaise ? Sérieux, elle est pliante.
••••

Marina & the Diamonds - Homewrecker Alors qu'elle en était rendue à cracher ses poumons à cause du goût corsé - comme elle l'aimait - du curry panang qu'elle avait commandé, le sourire aux lèvres et les larmes aux yeux, Mindy releva un instant le regarde son assiette en entendant la sonnerie de son téléphone. Elle tira ce dernier de la poche arrière de son shirt en jeans, car elle détestait porter des sacs, et regarda le message. Il s'agissait de Frédérique, une belle canadienne qu'elle avait croisé chez le vétérinaire alors qu'elle venait pour le check-up de sa bonne vieille Aska qui dépassait à présent les dix ans. Elle avait rapidement sympathisé avec cette femme à la fois adorable et awkward, et lui avait proposé de lui faire découvrir la ville. Souriant à belles dents comme à son habitude, l'air un peu mutine, elle lui renvoya un message dans les deux minutes qui suivirent, et qui disait : "J'ai bien une idée, et ça parle de pulsions à assouvir". Elle rit ; la pauvre n'avait pas de chance. Elle-même n'avait pas toujours les partenaires qu'elles convoitait et se rabattait sur des types lourds ou intéressants. Ou simplement intéressés par la même chose qu'elle, ce qui lui convenait, tant qu'ils ne parlaient pas trop.

Tournant la tête vers Owen qui se baffrait de nems et de riz, lui signifiant qu'il en avait un peu sur la joue d'un geste amusé, elle releva le museau de son assiette en entendant un sonnerie familière non loin de là, à quelques tables d'eux. Quelle surprise ce fut de voir la dite Frédérique, assise dans le même restaurant, à la même heure qu'elle. Elle fit de gros yeux à son pote pour attirer son attention, le visage un peu rouge du curry, cherchant à tâtons son verre de bière.

"Hey, Owen...", elle lui désigna Frédérique du menton, "tu vois cette belle blonde là-bas ? C'est une nouvelle amie à moi. Elle est vraiment tordante. Elle va passer sa soirée seule parce qu'un connard vient de lui poser un lapin..."

Mindy sous-entendit rapidement qu'elle comptait l'inviter à leur table, mais aussi et surtout que Frédérique était assez cool pour qu'elle ose le faire durant le sacro-saint rendez-vous du vendredi soir avec Owen. Sans plus de salamalecs, la jeune femme se leva de sa chaise et fit un geste pour attirer l'attention de son amie, l'invitant à venir les rejoindre.

"Freddie, oh !", elle alla vers elle d'un pas léger, "quelle surprise ! Viens ma chérie, laisse tomber ton rencard moisi, je vais te présenter un copain. Tu verras, il est marrant", elle mena Frédérique à leur table, la présentant à Owen, "Owen, voici Frédérique Lefevre, une nouvelle copine. Frédérique, Owen Pierce, mon meilleur ami."

Mindy faisait souvent les présentations de manière succincte car les gens savaient bien parler d'eux-même. Elle reprit sa place et ira une chaise à Frédérique en lui proposant la carte, hélant le serveur pour reprendre des consommations. Elle venait de finir sa bière.

"Les boissons sont pour moi, histoire de nous consoler de nos vies sentimentales nulles !", chantonna la jeune femme en riant aux éclats.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mindy | Frédérique | Owen ▲ Tire sur mon Doigt !   Ven 11 Aoû - 21:53

Tire sur mon Doigt !
Mindy & Frédérique & Owen
C'est l'histoire de deux potes qui vont au resto vietnamien, qui en rencontrent un troisième, et la suite après la pub !
••••

Shape of You - Ed Sheeran Owen n'était pas du genre chiant. En voyant son amie se pencher sur son téléphone, il ne se posait même pas de question débile, à savoir : c'est qui ? Qu'est-ce qu'il ou elle voulait ? Pourquoi pendant leur sacro-saint repas entre bro ? C'était glauque à souhait et complètement irréaliste. Heureusement, cela ne lui traversait même pas l'esprit pendant qu'il se bourrait le bec d'un savoureux rouleau de printemps trempé dans la sauce soja.

Il venait de choper une nem avec gourmandise quand Mindy lui dit tout simplement qu'une amie à elle allait les rejoindre dans la seconde après ce qui s'apparentait à une défaite sentimentale.. oui bon, un rencard manqué, c'était naze, encore plus quand il vit la blonde arriver dans leur direction...

Vous vous rappelez tous ces films à l'eau de rose ? Genre deux personnes se rencontrent et c'est l'instant ralenti ultra badass où on voit qu'ils sont faits l'un pour l'autre ? Bah là, pas du tout.

Certes, Frédérique était très belle, mais Owen n'était pas prêt à se laisser harponner par qui que ce soit. Il se méfiait un peu des jolies femmes sans toutefois leur marquer une cible sur le front.

Et ce n'est pas cette petite décharge électrique qui venait de lui sauter dans la main à son contact qui allait le faire changer d'avis ! Il sourit à la demoiselle avec une expression sympathique, comme à son habitude.

- Bonsoir ! Je sais déjà que Mindy a dû vous retourner le cerveau, ce n'est donc pas la peine que j'essaie de vous convaincre que c'est une personne bien !

Il donna un petit coup de coude amical à sa meilleure amie avant de leur sourire à toutes deux de manière sincère. Pour Mindy, il était prêt à tout accepter, et le sacrifice de leur dîner au profit d'un partage de repas avec une nouvelle personne n'était pas le pire moment de sa vie.

Les boissons arrivèrent. Owen leva sa bière en soupirant d'un air tragique.

- Et que Aphrodite se penche sur notre destin en se disant qu'il faudrait peut-être y faire quelque chose !

Sur ces mots respirant l'ironie, il but une gorgée et attaqua ses nouilles sautées aux champignons noirs.

••••

by Wiise


Dernière édition par Owen Pierce le Mar 15 Aoû - 9:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mindy | Frédérique | Owen ▲ Tire sur mon Doigt !   Sam 12 Aoû - 8:08

La réponse de Mindy ne se fit pas attendre et Frédérique sourit, soulagée. Au moins avec Mindy, la canadienne n'avait pas été déçue jusqu'à maintenant. Bien sûr les deux femmes ne se connaissaient que depuis peu de temps et il était trop tôt pour parler d'amitié mais Fred devait bien avouer qu'elle ne s'était pas sentie aussi bien depuis longtemps. Même si elle n'était pas du genre à se laisser abattre et préférait garder espoir et se montrer sous son meilleur jour, il lui arrivait malgré tout parfois de laisser de sombres pensées l'envahir. Depuis qu'elle avait rencontré Mindy, les nuages sombres n'étaient plus que quelques cumulus dans son ciel.

Elle sourit en recevant le texto de la jeune femme et leva la tête en percevant un mouvement dans son champ de vision. Fred laissa échapper un rire en voyant approcher Mindy. Elle se leva à son tour de sa chaise et vint à sa rencontre, puis sans plus de préambule le petit bout de femme la mena à la table qu'elle partageait avec un ami. Visiblement Fred interrompait une soirée en bonne compagnie et elle commençait à regrettait d'avoir envoyer un message à Mindy. Elle chuchota précipitamment à l'oreille de Mindy, gênée par la situation.

-Oh non non Mindy, je veux pas vous déranger, je voulais pas, je suis vraiment dés... Salut ! enchaina-t-elle plus haut un sourire embarrassé aux lèvres quand ils furent à hauteur de leur table et que le dénommé Owen s'était levé pour venir lui serrer la main. Elle sursauta imperceptiblement lorsque leurs paumes se touchèrent mais ne releva pas, sans doute un peu trop d'électricité dans l'air.

- Enchantée Owen, répondit-elle en rigolant après la boutade de l'homme. Mindy est quelqu'un de particulier, en effet. Mais je pense qu'on s'est retournée la tête à deux, surtout le jour où j'ai voulu lui préparer à manger...  

Fred toussota légèrement à l'évocation de se souvenir. Ce jour-là, la bonde qu'elle était avait bien failli faire cramer son appartement quand elle avait oublié un emballage aluminium autour du popcorn et que son micro-ondes avait explosé.

-Bref, reprit-elle. Je suis désolée, je voulais pas interrompre votre soirée, non non Mindy, je ne veux pas m'incruster, je vais rentrer, et me faire cuire un truc.

Mais Mindy et Owen ne la laissèrent pas le temps d'argumenter plus ou de s'enfuir. Fred se retrouva assise entre les deux comparses, un serveur à sa droite attendant sa commande. Elle demanda un martini coco et posa ses coudes sur la table. Fred rit de concert avec Mindy à sa boutade sur leur vies sentimentales désastreuses. Il fallait reconnaître que les choses ne se déroulaient pas comme elle l'avait prévu quand elle était petite fille. Qu'importe. Leurs boissons arrivèrent et Fred leva son verre et trinqua à Aphrodite comme Owen le suggérait. Leur regard se croisa et Fred ressentit une boule dans le ventre, comme un pressentiment à propos du grand brun, sans pouvoir mettre le doigt dessus. Elle lui sourit et trempa les lèvres dans son verre. La soirée promettait d'être intéressante.

Posant son verre devant elle, Fred reporta son attention sur Mindy.

-Et comment va Aska ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mindy | Frédérique | Owen ▲ Tire sur mon Doigt !   Sam 12 Aoû - 12:42

Tire sur mon Doigt !
Mindy, Frédérique & Owen
Tu connais l'histoire de la chaise ? Sérieux, elle est pliante.
••••

Marina & the Diamonds - Homewrecker Owen était un chic type, de ce genre qui ne s'offusquait de peu de choses mais surtout qui avait bon cœur. Leurs soirées étaient privilégiées mais assez fréquentes pour qu'ils puissent en sacrifier une pour le bien-être d'une personne qui visiblement venait de se faire poser un lapin. C'était un peu cruel selon Mindy de faire ça à une femme - elle avait déjà décommandé des rendez-vous, mais avait toujours eut la décence de prévenir - surtout quand elle faisait un effort. Mindy savait bien que son amie n'avait pas vraiment envie de sortir avec ce collègue un peu lourd. Quel était l'intérêt de s'intéresser à quelqu'un qui ne vous branche pas ? Elle sourit, contente de son train de vie et de ses choix. Ils avaient une bonne raison, après tout. La jeune femme arriva à la table de la blonde pour lui faire la bise et la ramener à la leur comme un fleur, sans arrières-pensées mais avec son habituel sourire malicieux aux lèvres. Elle adorait gêner les gens et les chuchotis de Frédérique la firent rire, encore plus quand elle salua maladroitement Owen. Elle admira la scène un peu awkard de ces deux idiots qui se serrèrent la main quand elle les présenta l'un à l'autre. Mindy adorait ce genre de situations qu'elle reniflait au kilomètre, grâce à son métier : c'était comme se repasser en boucle Coup de Foudre à Notting Hill, en connaissant tous les moments forts, sans jamais s'en lasser cependant. Les hommes et les femmes étaient relativement prévisibles pour elle, mais c'était sûrement une vilaine déformation professionnelle couplée avec une certaine arrogance de sa part car personne n'est un parfait juge de la nature humaine.

"Tout le monde sait que je suis une vilaine fille", s'esclaffa Mindy en reprenant place à la table, après avoir gentiment tiré une chaise à Frédérique, rendant le coup de coude à Owen comme s'ils étaient des adolescents, "Oh, mon dieu", fit-elle à l'adresse de la blonde, "je ne pensais pas qu'un micro-ondes pouvait imploser, sérieux ! Tu dois être la pire cuisinière que je connaisse.... mais la nana la plus drôle aussi."

Elle lui sourit gentiment, avec un air presque enfantin. Mindy n'était ni mesquine, ni vraiment indélicate. Elle ne désirait que mettre sa nouvelle amie - elle la considérait déjà comme une amie - à l'aise et dans un cadre léger et bon enfant. Elle rit de bon cœur en la voyant toussoter et lui coupa presque la parole en prenant un air faussement dramatique :

"Justement, je ne peux pas te laisser t'empoisonner. Je sais que tu es déprimée parce que ton super collègue t'as posé un lapin, mais je t'en prie, je fais rien de stupide avec de la nourriture !"

La jeune femme rit à nouveau, taquine et Owen la rejoint quand elle se moquait du désastre supposé qu'étaient leurs vies sentimentales. Elle, ça allait. Six ans dans la friendzone de Clea lui avait appris une sorte d'humilité mais surtout de force émotionnelle. On peut aimer quelqu'un qui ne vous aime pas et ne pas désirer forcer le passage. On peut aimer très fort, sans chercher à tout foutre en l'air. Il fallait choisi, quand on était un adulte : le bon n'était jamais facile, le facile jamais bon. Alors elle préférait les coups d'un soir, voir de quelques minutes, refusant l'idée de se lever un matin pour se découvrir vieille et usée par la routine. Les gens étaient tous séduisants jusqu'à ce qu'on apprenne à se connaitre. Elle n'aimait pas ce franchissement qu'avaient les gens, lorsqu'on cessait d'être amis pour devenir amants. les deux étaient-ils si incompatibles ? Malgré ses insistances, Owen n'avait jamais cédé. C'était lui qui avait raison dans le fond et leur relation était demeurée saine et positive. Mindy sourit aux anges en écoutant la moitié de la conversation de ses amis, un sourire énigmatique aux lèvres. Les boissons arrivèrent et Owen trinqua d'un air tragique, ce qui la fit rire. Elle riait tout le temps,s ans jamais avoir l'air d'humeur chagrine.

"Perso, ça va !", elle bu une large lampée de bière, "ne trouve pas celui qui ne cherche pas ! Mais toi ce n'est pas Aphrodite que tu devrais prier, mon ourson, mais un mélange entre la Sainte Vierge et Wonderwoman !"

Elle plaisantait encore, sachant bien que son ami ne cherchait pas vraiment non plus. Lui-même savait que Mindy ne sortait avec personne, mais se contentait de faire l'amour avec des gens de passages sans jamais chercher à les recroiser. C'était ainsi qu'elle espérait garder sa liberté. Elle n'avait même jamais dit à son pote qu'elle était bisexuelle. En fait, personne ne savait rien de sa vie intime à part qu'elle avait beaucoup d'aventures mais ne cherchait rien de sérieux.

"Elle va bien mieux", répondit Mindy en posant son verre et rournant la tête vers Frédérique, "elle vieillit et ses reins sont devenus fragiles mais j'ai pris des croquettes spéciales. Et toi, ton petit chat ?", elle tourna ensuite la tête vers Owen, "on s'est rencontrées chez le véto. J'ai reconnu Frédérique parce qu'elle avait posé pour un calendrier", elle rit à nouveau en lançant n regard taquin à la blonde, "très sexy le calendrier d'ailleurs, j'aurai eu du mal à te louper ! Waifu material !"

Elle sourit gentiment et retourna à son assiette de curry, mangeant un peu de riz pour faire passer tout ça et laisser à Owen et Frédérique le temps de se parler sans interférences. Ses pensées dérivèrent vers sa dernière soirée avec Clea. De quand datait-elle ? Une vraie soirée rien qu'entre elles, à rire comme ça ? Tobias gâchait tout, elle en était convaincue mais cacha son amertume soudaine derrière son verre de bière et un sourire inaltérable.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mindy | Frédérique | Owen ▲ Tire sur mon Doigt !   Mar 15 Aoû - 14:19

Tire sur mon Doigt !
Mindy & Frédérique & Owen
C'est l'histoire de deux potes qui vont au resto vietnamien, qui en rencontrent un troisième, et la suite après la pub !
••••

Crucified - Army of Lovers Owen avait la bouche pleine de nouilles quand les filles commencèrent à parler de bouffe et des talents inexistants de Frédérique pour la cuisine. Il pouffa de rire en entendant qu'un micro-ondes avait fini ses jours dans la souffrance.

- Pauvre micro-ondes... Qu'il repose en paix.

Ses yeux brillaient d'humour. Il n'était pas commun de faire cramer un tel appareil, la jeune femme ne devait vraiment pas avoir l'habitude de se laisser aller à se préparer des repas maison. Après, il n'était juge en rien. Chacun avait ses forces, ses faiblesses et ses raisons. Et avec ce que Mindy disait sur ses différents boulots, sans parler de son petit chat, Frédérique devait avoir très peu de temps pour autre chose... Calendrier ?

Un top model ! Bon, il fallait dire qu'avec le physique et le charisme qu'elle avait, ce n'était pas étonnant. Cela restait cependant très inédit avec son autre métier de garde-chasse. Owen sentait le feu de la curiosité s'éveiller mais n'en fit rien paraître. Frédérique était une amie de Mindy, certes "récente" mais tout de même, et le jeune homme avait pour code d'honneur de ne jamais mêler ses relations intimes avec n'importe quel autre domaine que ce fut, surtout pas l'amitié.

Il grimaçait déjà intérieurement en pensant à ça, ce qui voulait implicitement dire que Frédérique pouvait potentiellement l'intéresser... Il freina des quatre fers en voyant quelle tournure dérangeante prenaient ses réflexions et se secoua mentalement les puces.

- Aska n'est pas vieille ! Elle est toujours aussi jolie et elle m'aime, que des qualités !

Chaque fois qu'ils regardaient un film ensemble, c'était chez Mindy, et Aska le squattait régulièrement en tant que coussin vivant, tout en lui grognant de bonheur dans le cou comme une centrale électrique poussée à plein régime. Owen adorait tous les animaux, ce qui lui fit penser que Mozart n'allait pas tarder à l'attendre devant l'entrée, en guettant le moindre bruit suspect qui ne soit pas son maître. Son Saint Bernard avait été dressé pas seulement pour servir de chien de garde, mais aussi parce que le jardin potager d'Owen ne résistait pas à son caractère impétueux.

- Comment ça se fait que je n'ai jamais eu un de tes calendriers entre les mains ? Je suis sidéré !

Le jeune homme prit une mine faussement scandalisée. Certes, il aurait bien jeté un coup d’œil à un tel objet, mais il rejeta bien vite cette fausse bonne idée. En tout cas, plus il en apprenait sur Frédérique, plus il était curieux... Ce n'était pas pour lui plaire. Du tout. Il avait tellement l'impression de se mettre à la place d'une de ces personnes pour lesquelles l'interdit est si excitant qu'ils se risqueraient à l'enfreindre sans remords, ni regrets... Mais Owen avait toujours été d'un naturel prudent. Et il se savait aussi très droit.

Autant de poudre aux yeux était criminel.

- Comment s'appelle ton petit chat ? Pour ma part, j'ai un Saint Bernard nommé Mozart... Oui, c'est une référence subtile au film Beethoven, mais je ne voulais pas que ça colle autant.

Il allait se cantonner à une conversation innocente, tout en priant tous les dieux qu'il connaissait, que ce soit des religions, des jeux vidéos ou des films, pour que Mindy ne s'aperçoive pas une seule seconde que son intérêt de mâââââle s'était éveillé devant Frédérique.

Bon sang ! Il se giflerait d'être aussi bête quand même ! Il faisait tout pour se persuader que la jolie blonde ne l'intéressait pas pour baisser les armes quelques secondes plus tard ! Il se giflerait s'il était seul mais bon... Pour le moment, il allait devoir faire bonne figure et se surveiller de près s'il ne voulait pas passer pour l'idiot du village.

Frédérique avait de ses yeux... Non ! Stop ! Bordel, ç'allait être plus difficile que prévu !

••••

by Wiise


Dernière édition par Owen Pierce le Mer 16 Aoû - 15:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mindy | Frédérique | Owen ▲ Tire sur mon Doigt !   Mer 16 Aoû - 12:12

L'anecdote du micro-ondes le fit bien rire tous les trois et Frédérique n'eut aucune honte à avouer son incompétence en matière de cuisine. Après tout, on a tous nos forces et nos faiblesses, c'est ce qui fait la diversité de ce monde. Quelles pouvaient être les forces de cet homme-là... Les faiblesses, pas difficile à deviner : la bonne bouffe, la bière, peut-être même le foot. Les jolies filles aussi ? Etait-elle une cible potentielle ? Fred scrutait Owen sans se rendre compte soudain qu'elle pouvait embarrasser son voisin de table, et louper une partie de la conversation. Elle se "réveilla" à temps pour entendre Mindy parler des photos et du calendrier.

- Oh my ! C'était la première fois que je posais quasiment nue. J'ai bien cru mourir de honte ! Mais au final le résultat n'est pas si mauvais. J'ai renouvelé l'expérience plusieurs fois avec le photographe. Enfin pas du nu hein ! Mais avec les animaux, et c'est plutôt sympa.

Heureusement la conversation dévia sur la chienne de Mindy, une barzoï qui commençait à prendre de l'âge. Fred eut un pincement au coeur. La jeune femme serait à ramasser à la petite cuillère quand Aska ne serait plus là. Le plus tard serait le mieux. La garde-chasse sourit à la réaction d'Owen. Apparemment il aimait les animaux. Un bon point.

Un bon point ? Parce qu'elle comptait les point maintenant ? Et en quel honneur s'il vous plait ?

Fred secoua ses boucles blondes et sourit, comme s de rien n'était.

-Oh je dis en avoir encore quelques exemplaires chez moi, si tu veux, je t'en donnerai un. Répondit Fred à la boutade d'Owen concernant le fait qu'il n'avait pas encore eu son calendrier entre les mains.

Mais qu'en ferait-il au fait ??? Il était daté de 2016 ! La jeune femme ne préférait pas savoir et espérait qu'il déclinerait l'offre.

-Mon chat s'appelle Eva. Elle a deux ans tout rond. Une vraie tigresse. Hier encore elle faisait ses griffes sur les rideaux tout neuf du salon. J'ai cru la tuer ! Enfin, façon de parler... je ne sais pas ce que je ferai sans elle.

Ne pas déprimer, ne pas déprimer, ne pas déprimer...

-Et sinon, qu'est-ce qu'un beau gosse comme toi fait à Burlington ? demanda-t-elle pour changer de sujet.

"Beau gosse" ??? Fred se flagella intérieurement. D'accord il n'était pas laid. Ok il avait l'air plutôt sympa. Mais de là à l'appeler beau gosse dès le premier soir... et c'était même pas un rencard !! Et c'était un amie de Mindy bordel !!!

Elle se tordit les mains sous la table laissant son regard se perdre sur la carte des plats, masquant sa honte dans un mutisme qui ne lui ressemblait pas. Il y avait longtemps qu'elle ne s'était sentie gênée ainsi devant un inconnu. Soit il la mettait mal à l'aise parce qu'elle ne l'appréciait pas. Soit elle se sentait embarrassée pour tout ce qu'il lui faisait ressentir au plus profond et qu'elle avait refoulé pendant si longtemps... Maudites émotions !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mindy | Frédérique | Owen ▲ Tire sur mon Doigt !   Mer 16 Aoû - 14:16

Tire sur mon Doigt !
Mindy, Frédérique & Owen
Tu connais l'histoire de la chaise ? Sérieux, elle est pliante.
••••

Marina & the Diamonds - Homewrecker Les trois compères rirent de concert aux déboires culinaires de Frédérique, sans malice. On ne pouvait pas être bon partout, après tout et les ne faisaient que plaisanter. Chaque personne a ses force et ses faiblesses et si Frédérique ne savait pas cuisiner, Mindy n'était pas très douée avec l'ordre et la paperasse, malgré son métier social qui demandait beaucoup de papelards. La présente discussion était bon enfant mais la jeune femme remarqua sans peine que ses deux amis avaient ces absences caractéristiques. Fallait-il être vraiment aveugle pour louper ça ? Ils n'étaient pas vraiment discrets mais cela l'amusa follement et elle rit aux anges, s'agitant sur sa chaise comme une enfant qui a soudain une idée farfelue mais terriblement drôle. Ils étaient mignons à regarder et dans le fond, Mindy avait elle-même essayé de draguer Frédérique la première fois qu'elle l'avait croisé chez le vétérinaire mais la jeune femme n'avait simplement pas vu ses sous-entendus. Trop hétéro, sûrement. Et ce n'était pas plus mal. Il fallait dire que la canadienne avait du charme; Owen n'y était pas insensible, visiblement. Elle tendit le menu à Frédérique pour lui proposer de choisir un plat, pour qu'elle puisse les accompagner.

"C'est pour moi ce soir, les enfants", dit-elle gentiment avant de rebondir ce qu'avait dit son ami sur sa chienne, "oui mais un jour Owen, il faudra qu'on parle de ton amour pour ma chienne qui m'inquiète !"

Mindy pouffa en terminant sa bière. Malgré sa petite taille et son apparence frêle, la jeune femme était une grande buveuse visiblement, et tenait très bien l'alcool. Elle recommanda une autre bière en arguant que les bières asiatiques étaient moins fortes que les américaines, les joues un peu rouges. Ça, c'était le panang, rien d'autre. Posant son poing contre ses lèvres pour tousser poliment à cause du goût pimenté de son plat, elle rebondit au vol aux dires de la canadienne. Mindy était une vraie boule de flipper quand les autres lui tendaient des perches et elle était servie ce soir entre ces deux nigauds. Elle n'allait pas se faire prier. Elle pianota sur son téléphone pour retrouver quelques clichés de la blonde issus du calendrier en question, les trouvant en affichant un sourire béat d'admiration ; elle n'était jolie, Frédérique. Ce devait être le style d'Owen, puisque c'était assez le sien. Elle rit un peu toute seule, puisqu'aucun des deux ne put voir ce qu'elle regardait sur son téléphone qu'elle glissa innocemment vers Owen tandis que tous trois discutaient naturellement.

"Tu as des jambes à mourir de jalousie, Freddie", avoua Mindy en riant, "... tu es super bien faite, tu ne devrais pas avoir honte. Bien au contraire !"

Un rapide coup d’œil à Owen lui assura que son plan diabolique pour gentiment les taquiner - et pourquoi pas voir s'il y avait moyen de les caser ensemble, maudite Mindy et son habitude de se mêler de tout - fonctionnerait sûrement du côté de son bro. Elle manqua de s'étouffer et se laissa aller à sa plus franche hilarité en entendant Frédérique dire "Mais avec les animaux, et c'est plutôt sympa". Elle rit à en pleurer, prise d'un terrible fou rire totalement incontrôlable.

"On dirait une phrase que pourrait me dire un patient !"

D'accord, son humour n'était pas toujours fin, et elle n'était pas très subtile. Mais elle s'amusait, le rouge aux joues. La jeune femme regarda finalement Owen en haussant fortement les sourcils pour lui faire remarqué qu'elle l'avait capté et qu'il allait avoir droit à son petit quart d'heure de taquinerie de sa part. Mais Frédérique pourrait profiter de la malice de Mindy, assurément, car quand elle ne perdit pas une miette de ce qu'elle venait de dire.

"Beau gosse ?", elle tapota la main d'Owen et rit aux anges, "Je vais vous maquer ensembles, vous allez voir, et vous m'inviterez au mariage dans dix ans, quand je serais une quadra' névrosée avec vingt chats."

Éclatant à nouveau de rire en finissant sa bière, elle reconnu cependant sa défaite avec sincérité et honneur, poussant un soupir.

"Je crois que je commence... à être bourrée", elle rit bêtement en prenant un air faussement gêné, "... désolée."

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mindy | Frédérique | Owen ▲ Tire sur mon Doigt !   Mer 16 Aoû - 16:57

Tire sur mon Doigt !
Mindy & Frédérique & Owen
C'est l'histoire de deux potes qui vont au resto vietnamien, qui en rencontrent un troisième, et la suite après la pub !
••••

The Antidote - St Vincent Owen était en proie à diverses émotions, toutes mélangées et complètement chaotiques. D'un côté, il se retenait fort de rire au vu de la situation totalement irréaliste et ridicule dans laquelle il se trouvait (se conduire comme un adolescent attardé devant une jolie fille, c'était vraiment naze, on est bien d'accord). D'un autre, il pourrait presque rougir d'embarras en voyant le regard pétillant de Mindy qui avait bien entendu deviné ce qu'il tentait grossièrement de dissimuler... Sans compter l'intérêt grandissant qu'il éprouvait pour Frédérique, alors même qu'il luttait férocement contre. Mais comme le proverbe le disait : plus on lutte, plus dure est la chute... Cela ne le rassurait nullement.

Comment ça presque nue ???

Mais elles le faisaient exprès ou quoi ? Elles n'avaient pas remarqué qu'il était un homme avec des réactions d'homme ? Quand la blonde lui proposa d'en prendre un, Owen ne savait pas quoi répondre... Accepter reviendrait à dire "je suis un gros pervers qui aime les calendriers de femmes en petite tenue", refuser : "laisse tomber, tu me plais pas"... Il eut une brusque envie de soupirer devant l'imbroglio de ses pensées et en avait presque marre d'avoir le réflexe développé de la pensée.

- Je t'aurais bien dit oui, mais je ne collectionne pas les calendriers... Peut-être celui de cette année, si tu en as refait u...

Mindy venait de pousser vers lui une photo sur son téléphone... Cela sonna le glas de ce qu'il lui restait de cerveau. Il ne savait pas combien de temps il était resté penché, mais c'était certainement trop long. Il cligna des yeux et rendit son téléphone à Mindy avec un sourire, blasé qu'il était en comprenant qu'elle avait tout capté. Après, le jeune homme avait la discrétion d'un char d'assaut, ce ne devait sans doute pas être compliqué de le crever...

Il empêcha cependant le rouge de la honte d'envahir ses joues par il ne savait quel miracle.

- Très jolie.

Owen fit un sourire amical à Frédérique pour ne pas paraître impoli. S'il avait vraiment dû être sincère, il aurait usé de qualificatifs indécents. Heureusement, le clown qu'était sa meilleure amie en sortit une bonne, ce qui le fit rire aux éclats.

- Tu devrais ouvrir un site avec tout ce que tu entends de tes patients ! Comme le gars qui t'avait dit aimer particulièrement le gruyère !

Malheureusement pour Mindy, Owen était en train de boire sa bière quand elle releva le "beau gosse" de Frédérique. Et quand elle parla de mariage, il ne put s'empêcher de pouffer avec de la bière plein la bouche, ce qui eut pour effet d'éclabousser copieusement la blagueuse du jour. Il rit de plus belle en s'essuyant la bouche, dissimulant habilement sa gène.

Et dans le même temps, l'envie de se pavaner sous le compliment de la belle blonde était plutôt tentante... Mais ce n'était pas son genre.

- Merci. Mais pour le mariage, il faudrait d'abord qu'on soit en couple. Et ce n'est pas le cas, alors tu vas devoir prendre ton mal en patience, mamie des chats !

Owen avait sincèrement envie de lui rendre la pareille... Mais il n'était pas revanchard et encore moins susceptible. Et il se rappelait tout juste de la question de Frédérique avant le boulet de canon de Mindy.

- Oh ! Je suis à Burlington depuis à peu près 36 ans. Je suis né ici, j'ai grandi ici, et je mourrai probablement ici, vieux, seul et aigri.

Il souleva sa bière avec un clin d’œil aux deux jeunes femmes, histoire de ramasser un peu de sa dignité évaporée aux quatre vents...

- Et toi ? Qu'es-tu venue faire à Burlington ? En dehors de poser à demi-nue pour des calendriers ?

De toute façon, la soirée lui paraissait déjà tellement weird... Ça ne pourrait pas être pi... En fait si, ça pouvait toujours être pire, à voir ce que la sexologue allait encore sortir comme hameçon !

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mindy | Frédérique | Owen ▲ Tire sur mon Doigt !   Lun 21 Aoû - 15:49

Son rire résonna de concert avec celui de Mindy à l'évocation de son "expérience" avec les animaux. Frédérique n'avait pas pensé une seule seconde aux suggestions salaces de sa phrase en disant qu'avec les animaux c'était plutôt sympa ! Mais la réaction de la jeune femme ne la surprit pas plus que cela et l'amusa. Petit à petit elle apprenait à connaître le petit bout de femme. Elle était différente des personnes qu'elle avait connu jusque là mais elle avait une fraîcheur et une franchise qui n'était pas pour déplaire à Frédérique. La grand blonde espérait que cette amitié naissante n'était pas que du vent et perdurerait et se consoliderait encore avec le temps.

Elle se sentit rougir à l'évocation des photos en question, surtout quand Owen posa son regard sur le téléphone de Mindy et la complimenta en toute simplicité. Fred sentit une sorte de malaise. Mais elle ne parvint toujours pas à savoir si c'était positif ou négatif. Cet homme était étrange, semblant si proche et si loin en même temps. Mais elle n'eut pas le temps d'y penser plus. Mindy était repartie avec ses allusions et ses éclats de rire. Owen n'hésitait jamais à rebondir et surenchérir. Ces deux là s'entendaient trop bien pour que ce soit une simple amitié et Fred sourit en les observant et les écoutant. Avaient-ils été ensemble un jour ?

Elle se perdit dans la contemplation du menu tandis que les deux autres s'enfonçaient dans un échange de boutade sur leur mariage hypothétique éventuel et Fred fit comme si elle n'entendait rien, cachant à peine son trouble quant à l'évocation de cet acte si important à ses yeux et qu'elle réservait à l'homme de sa vie... qui ne s'était encore jamais présenté à elle, même si elle l'avait cru il y a quelques années.

La canadienne eut du mal à choisir un plat ne contenant ni poulet, ni boeuf, ni porc et se rabattit sur  un plat de poisson frit, du Cha ca. Elle n'avait pas très faim finalement. Elle reposa la carte à côté d'elle et commanda son plat au serveur qui revenait et répondit à Owen, après avoir coulé un oeil en coin à Mindy.

-Alors ça ressemble à ça, une Mindy pompette ? Intéressant... railla-t-elle, un sourire en coin.

-Sinon je ne suis à Burlington que depuis deux ans pour le travail. J'ai été mutée à red rocks park en tant que garde-chasse. Je surveille que tout le monde respect la faune et la flore locale tout en découvrant la magie de la nature.

Ça y est, il allait la prendre pour une dingue à parler de son métier comme d'une vraie passion, ce que c'était pour elle, et se mettrait à se moquer d'elle, ou pire, la trouver ennuyeuse.

Pourquoi se souciait-elle de l'avis d'un inconnu maintenant ? Après tout, elle ne connaissait Owen depuis moins d'une heure, elle n'allait pas se marier avec lui... n'est-ce pas ?

-Et tu fais quoi dans la vie ? Je veux dire, comme boulot ?

Son plat arriva finalement et elle se jeta dessus avec plus d'avidité qu'elle n'avait voulu le montrer.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mindy | Frédérique | Owen ▲ Tire sur mon Doigt !   Jeu 24 Aoû - 14:15

Tire sur mon Doigt !
Mindy, Frédérique & Owen
Tu connais l'histoire de la chaise ? Sérieux, elle est pliante.
••••

Marina & the Diamonds - Homewrecker Mindy aimait confusément mettre les gens dans l'embarras, surtout quand il s'agissait de ses amis. Ce n'était rien de vraiment méchant, mais toujours un peu dans la provocation ; c'était dans sa nature. Les trois compères avaient ri à sa blague un peu grasse et elle félicita mentalement Frédérique de suivre le mouvement sans s'offusquer : c'était bien là la marque qu'elle ferait rapidement partie du groupe, outre les œillades involontaires qu'Owen et elle se lançaient et que personne n'aurait pu nier, surtout pas Mindy. Poussant son téléphone vers Owen en espérant encore une fois lui faire perdre contenance face à la blonde, la jeune femme vit juste et eut une grande envolée de rires lorsqu'il la complimenta maladroitement. La maladresse de son ami avait toujours été ce qu'elle avait trouvé de plus touchant chez lui, et c'était un peu ce qui faisait son charme. C'était un peu un gros nounours empoté, dans le fond. Il essayait de bien faire et de se montrer courtois là où d'autres auraient eu une confiance en eux absolument rédhibitoire. Mindy rit à nouveau, le visage rendu rouge par l'alcool, lui frappant fortement sur la cuisse.

"Jolie, c'est... tout ? Sérieux fais un effort !", elle s'esclaffa, absolument hilare, "il va falloir que je t’apprenne à parler aux femmes !"

Laissant Frédérique commander son plat, Mindy ne remarqua ni le coup d’œil de la canadienne, ni vraiment sa discrétion soudaine et comprenant que l'ambiance virait au bizarre - de son fait, et elle adorait ça - elle lança une nouvelle blague sur laquelle Owen rebondit par habitude. Le bon vieil Owen, toujours là pour continuer ses vannes pu servir de wingman durant les soirées. Elle lui sourit gentiment, bien plus réservée sur les histoires que lui rapportaient ses patients ; c'était parfois drôles, mais souvent grave. Parfois très triste comme le cas de Daniel, cet érotomane qui craignait l'abandon et qui lui avait dit vouloir l'épouser. Elle espérait qu'il pourrait un jour se sortir de ses illusions et vivre une vie normale. Elle l'espérait de toutes ses forces.

"... ce ne serait pas très professionnel...", se contenta de dire Mindy, un peu plus sérieuse et timorée quand on parlait de son travail. Elle haussa vaguement des épaules, "les trois quart des histoires de mes patients sont vraiment très tristes et ça donne... beaucoup à réfléchir."

Il était rare de voir Mindy en dehors de la joie ou de l'amusement. Elle ne pleurait jamais, ne se plaignait jamais, ne faisait jamais la tête. En somme, elle gardait ses ennuis pour elle car elle détestait les jérémiades des autres, et ne supporterait pas d'en avoir de son côté. La jeune femme ne sortit de ses réflexions qu'une fois qu'Owen la doucha involontairement à la bière mais encore une fois, elle ne se formalisait de rien, riant de bon cœur en essuyant son avant bras avant de pincer gentiment son ami à la joue. Ce n'était pas bien grave et son chemisier était intact, et c'était le plus important.

"Espèce de dégueulasse", elle avait l'air amusée, encore une fois, et le menaça pour la blague, "reste sur tes gardes, gringo, je me vengerai !"

Elle rit, pour montrer qu'elle n'était pas fâchée. Rien ne semblait mettre Mindy DiMaggio de mauvaise humeur, pour tout dire. Depuis qu'Owen la connaissait, elle ne s'était jamais mise en colère, ni jamais apitoyé sur rien. La jeune femme n'était qu'une bonne humeur de fond comme de forme, cherchant des réponses simples aux questions complexes, méthodique bien plus qu’on ne pourrait le penser et naturellement à l'écoute des autres. Sa vie à elle était à la fois banale et festive et elle ne s'en plaignait jamais car elle l'avait globalement choisie.

"Ecoutez-le se plaindre, vieux, seul et aigri...", Mindy rit en buvant un peu d'eau, espérant retrouver un peu de lucidité. Elle se pencha vers Frédérique pour lui dire, sur le ton de la confidence, "il m'a friendzonée il y a quelques années, et le voilà qui se plaint !"

C'était mieux ainsi. Mindy détestai cet instant où l'ont passe d'amis à amant et où quelque chose se perdait dans le processus. L'amitié avec Owen était née réellement ce jour-là, où les sous-entendus moururent pour ne laisser place qu'à de la sincérité, dépouillé d'attirance sexuelle. Laissant ses deux amis discuter entre eux pour leur laisser un peu d'espace, elle n'eut qu’un vague sourire lorsque la blonde la taquina sur son ivresse. Elle n'était pas vraiment saoule encore, mais dans cet état qui lui offrait un air bête et un sourire bienheureux et qui mélangeait un peu les sens, rendant les gens parfois plus loquace, parfois plus sincère dans son cas. Regardant Owen et Frédérique discuter, elle se dit qu'elle passait une excellente soirée... depuis combien de temps ne s'était-elle plus amusée ainsi avec Clea, qui était pourtant sa meilleure amie depuis le collège ? Un mal-être la prit, et elle demeura silencieuse alors que la discussion dériva vers les occupations de chacun.

"Il assomme ces pauvres gamins de Burlington High avec de la chimie", répondit-elle un peu du tac-o-tac en prenant la parole sur une question qui concernait Owen.

La blague était là mais le ton avait l'air d'avoir du retard. Une réfléxion la taraudait concernant Clea, Owen et elle-même : est-ce que ce qu'elle ressentait depuis des années pour Clea gâtait sa relation avec elle, considérant le fait que celle qu'elle avait avec Owen s'était améliorée quand elle avait pu faire une croix sur le jeu de séduction qu'elle cherchait à lui servir ? Est-ce que ses sentiments inavoués, ses ressentis enfouis étaient en train de l'éloigner de sa meilleure amie ? Allait-elle perdre Clea parce qu'elle continuait à l'aimer alors que ce n'était pas réciproque ? Son amie n'était même pas au courant... alors le problème venait d'elle seule. Heurtée par ce constat, le visage de Mindy vira au blanc et elle se massa l'arête du nez.

"Je... j'ai besoin de parler", admit-elle très sincèrement, "je ne vais pas arriver à le cacher plus longtemps."

Mindy ne parlait jamais. Elle écoutait ses patients, les assistait dans leurs recherches de réponses, aidait ses nièces et neveux à passer le cap de l'adolescence, observait les confessions de ses amies sans jamais rien partager d'elle. Qu'y aurait-il eu à dire ? Qu'elle ne voulait pas s'engager, ni d'enfant. Qu'elle voulait être libre. pas grand chose. Rien de dramatique, en somme et son ton n'avait rien de triste ou de heurté. Elle avait juste besoin de le dire, pas de se plaindre. Elle n'avait pas l'air nerveuse, juste un peu gênée de sentir le besoin de se confier  cause de l'alcool. Ou grâce à lui. Peut-être n'en aurait-elle jamais parlé autrement.

"Il y a six ans, ma meilleure amie s'est mise avec un homme avec qui ça devenait sérieux, et j'ai été super contente pour elle", elle prit une gorgée d'eau, essayant de sourire à nouveau et de reprendre un ton tranquille pour éviter d'avoir l'air de se plaindre, "en réalisant que cela voulait dire qu'elle allait se marier et avoir des enfants...", elle hésita un peu, avant de se lancer, "j'ai, heu, compris que j'étais amoureuse d'elle depuis longtemps. J'ai décidé de ne pas interférer avec sa vie et de ne rien dire."

Maintenant qu'elle entrait dans le cœur du sujet, Mindy n'était plus gênée, mais soulagée. Elle ressentait ce que ses patients ressentaient en se livrant. Elle ne souffrait pas vraiment, mais demeurait bloquée émotionnellement dans ce cercle vicieux.

"Je ne souffre pas, hein", affirma-t-elle sincèrement, "je n'arrive juste pas à passer à autre chose et je crois que notre amitié va crever à petit feu à cause de moi. Je sens que je fais du sur-place dans ma vie, en quelque sorte."

La jeune femme rit bêtement en se frottant la nuque, éclatant finalement de rire.

"Je viens de faire mon coming-out saoule entre deux nems, c'est surréaliste !", elle rit de bon cœur avant de reprendre en regardant Owen, "mais attend... ça ne veut pas dire que je suis homo. Ou a moitié. Au quart. Enfin... je suis bisexuelle, quoi", elle ricana, embrouillée par sa propre bêtise, revenant à la plaisanterie, "si j'étais homo, je serai le roi Midas des lesbiennes, tout ce que je toucherai deviendrait gay. Ce serait injuste pour vous, les mecs."

Elle éclata de rire avant de sentir poindre la migraine, se frotta le front. Réalisant qu'elle avait dit tout ce qu'il y avait à dire d'une traite sans hésité, la jeune femme se sentit plus légère certes, mais aussi un peu creuse. Pourquoi avait-elle gardé tout ça pour elle si longtemps ? Parce qu'elle avait peur de se plaindre, et qu'elle détestait ça. l'alcool avait de très mauvais côté, mais il avait été son copilote pour cette course là.

"Je suis vraiment bourrée, hein."

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mindy | Frédérique | Owen ▲ Tire sur mon Doigt !   Mer 30 Aoû - 11:00

Tire sur mon Doigt !
Mindy & Frédérique & Owen
C'est l'histoire de deux potes qui vont au resto vietnamien, qui en rencontrent un troisième, et la suite après la pub !
••••

Coldplay - A Sky Full of Stars Owen grimaça intérieurement. Il se rendit compte qu'il avait gaffé quand Mindy se rembrunit suite à son allusion déplacée sur son patient... Il regarda sa bière et se demanda l'espace d'un instant s'il n'avait pas un peu abusé lui aussi, mais il se sentait bien, n'avait pas la tête qui tournait ou une envie démesurée de se mettre à poil. Non, c'était juste sa bêtise qui s'exprimait encore une fois ! Il ne s'attarda pas dessus, grimaça cette fois pour de vrai quand sa meilleure amie lui fit la remarque comme quoi il ne savait pas s'adresser aux femmes.

Bon sang ! Mais il savait faire ça ! Seulement, il n'avait pas pour habitude de flatter les amies de ses amis, c'était une chose qui le mettait extrêmement mal à l'aise... D'autant plus que Frédérique lui plaisait autant qu'elle l'intriguait vraiment. À un moment, il envisageait sérieusement de prétexter un oubli quelconque pour s'en aller, mais il n'était pas un lâche. Il allait lui falloir boire la coupe jusqu'à la lie.

- Je sais très bien communiquer, merci madame. Et tu n'avais qu'à pas débiter des bêtises aussi grandes que le lycée de Burlington où des lycéens meurent d'ennui tous les jours à cause de mes cours !

En disant cela, il s'essuya la bouche avec sa serviette. Frédérique était étonnamment silencieuse... Mais il fallait dire que quand Mindy et Owen étaient dans la même pièce, se trouver entre ces deux boulets de compétition n'était pas la chose la plus évident au monde.

Il posa son regard intrigué sur la belle blonde, avec un petit sourire en coin. Il se demandait comment elle réagirait s'il venait à un moment à l'embrasser... Wohoho !

Si, il était bel et bien bourré lui aussi.

- Écoute, Mindy ! Ta sexualité ne regarde que toi, que tu te sentes obligée de te confier à nous, je le prends pour un renouvellement de nos vœux d'amitié vraiment profonde.

C'est confirmé, il est rond comme une boule. Cependant, il arrivait encore à se maîtriser un peu. Il leva la main comme dans un tribunal.

- Je jure solennellement que ton secret sera bien gardé avec moi, comme la fois où tu m'avais dit que...

Ho ho ! Il commençait à dérailler sec ! Il se rattrapa de justesse avant de reprendre.

- Et je ne pense pas que les nems t'en veuillent. Après tout, ce ne sont que des nems !

Il fit un clin d’œil à Frédérique.

- Et j'espère bien que notre invitée surprise n'ait pas été en contact avec toi, parce que ça serait une tragédie pour moi.

Oh bor... Avec une nouvelle grimace horrifiée, Owen se couvrit la bouche, choqué de ce qu'il venait de dire tout haut. Maintenant, le doute n'était vraiment plus permis : l'alcool avait fait son œuvre insidieusement sans qu'il l'ait senti arriver.

Bon, pas au point de rouler sous la table... Presque pas...

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mindy | Frédérique | Owen ▲ Tire sur mon Doigt !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mindy | Frédérique | Owen ▲ Tire sur mon Doigt !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Indiens d'Amérique
» Manifestan bizango lavalas fè konnen Si yo tire sou nou, nap boule KEP
» L'Amérique Latine à l'image d'Haiti
» Article pour celebrer le bicentenaire de la citadelle/tire d
» TNT - la télé tout numérique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Family comes first :: Break Time :: Anciens rps-
Sauter vers: