AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sorry...Are you alright ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Intermédiaire ★ du jardin communautaire
avatar


› côté coeur : Célibataire
› orientation sexuelle : Bi
› métier : Vétérinaire

› posts : 189
› pseudo : Cédric
› inscrit le : 21/07/2017
› age : 25
› avatar : Ryan Guzman
© : Ante mortem


MessageSujet: Sorry...Are you alright ?   Jeu 14 Sep - 17:44


   
Fitz & Juliet
Sorry...Are you alright ?
Fitz avait eu une longue journée. Il avait été appelé en urgence par un fermier pour une naissance. Il n'avait pas eu le temps de passer chez sa pâtissière préférée et avait dû filer en vitesse jusqu'au cabinet véto. Les consults s'étaient enchaînées. Il avait déjeuné en vitesse et l'après midi, il avait plusieurs chirurgie de prévu. Rien de majeur mais ça prenait du temps. Il avait récupéré son chien au sud de la ville et était rentré. En théorie il pourrait se poser devant la télé. Son chien avait déjà été promené avec d'autres chien dans l'après midi mais même s'il était épuisé il voulait passer du temps avec lui. Il aimait ses moments privilégiés. Fitz avait sauvé l'animal alors qu'il avait quelques jours. Il s'en était occupé jours et nuits pendant plusieurs semaines. C'était un peu son bébé. Ils partirent pour un jogging ensemble au bord de plage. Il aimait New North End pour ça. Les maisons de The Hill était plus belle et lui rappelait son enfance mais il n'y avait pas la plage. Il aimait la vue qu'il avait depuis chez lui et les longues balades sur le sable. Il était trop fatigué pour vraiment s'éloigner. Ils rentrèrent avant la tombée de la nuit. Il trottinait plus qu'il ne courrait mais c'était suffisant pour rentrer dans sa voisine. Il enleva ses écouteurs en vitesse.

Je suis désolé est ce que ça va ?

Elle sortait visiblement de chez elle en trombe. Il aurait dû faire plus attention. Elle avait l'air. Il ne savait pas trop, pas dans son assiette.

Ça va aller ? J'habite juste là. Vous voulez venir boire un café ?

Ou l'apéro vu l'heure. Il ne savait pas trop ce qu'il avait mais il y avait toujours quelques choses à boire et à grignoter si l'on cherchait bien.


mocking jay.

_________________

   
It's gonna be alright
“What day is it?"
It's today," squeaked Piglet.
My favorite day," said Pooh.”  ~ byendlesslove.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intermédiaire ★ du jardin communautaire
avatar


› age : je suis née en 1982, j'ai donc trente cinq ans
› côté coeur : je suis mariée, mais c'est un peu plus compliqué que ça à vrai dire
› orientation sexuelle : je suis attirée par les hommes
› métier : professeure de littérature
› quartier : New North End - Institute Road

› posts : 122
› pseudo : Lorelei Sebasto Cha
› inscrit le : 30/08/2017
› age : 36
› avatar : Natalie Portman
© : kusumitagraph (moi)


MessageSujet: Re: Sorry...Are you alright ?   Dim 24 Sep - 15:07


sorry ... are you alright ?
fitz & juliet


Le ton était monté très rapidement ce soir. Tom avait beaucoup changé ces derniers temps et je ne le reconnaissais plus. Pire encore, je commençais à ne plus l’aimer. Au bout de dix ans de mariage et douze de relation c’était un constat pas bien joli joli à faire. Et pourtant c’était bel et bien où j’en étais. Pourquoi ça ? Est ce que j’étais amoureuse d’un autre? Non, enfin … c’était pas aussi simple et n’avait rien à voir avec le changement de comportement de Tom de toutes manières. Non, monsieur a beaucoup de pression avec son restaurant. Si ça avait toujours été le cas, il semblerait que depuis peu il ait du mal, beaucoup de mal à le gérer et que du coup … il préfère se « confier » à une bouteille d’alcool pas chère qu’à celle qui est sensée partager sa vie … moi … Au début je n’avais pas vraiment réalisé, et puis je m’étais dit que, c’était qu’un passage, ça arrive à tout le monde. Mais c’est quand il a levé la main sur moi la première fois que ça a été le début de la fin. Je ne suis pas une femme qui pardonne ce genre de chose. Non, je sais qu’on pourrait de ce fait penser que je ne l’ai jamais aimé. Mais … je ne saurais pas l’expliquer, pour moi, à partir du moment ou tu lèves la main sur ta femme … tu n’es plus digne de son amour. Est ce que ça serait pire de la tromper ? Je n’en sais rien, dieu merci il ne me trompe pas EN PLUS, ou du moins pas à ma connaissance. Je ne veux pas y penser. Et … j’ai peut être trop laissé les choses couler. J’ai tout simplement … cessé de l’aimer. Cesser d’essayer. Une fois ça peut arriver. Même si ça ne devrait pas. Deux fois … trois fois, Juliet sauve toi. Non je ne me suis pas sauvée, du moins pas physiquement, je vis toujours avec lui, je porte toujours l’alliance. Mais je dors dans la chambre d’amis et je fais tout pour l’éviter. Et il a beau me dire qu’il regrette, que je dois lui pardonner qu’il m’aime. Il en vient toujours à recommencer.

Une nouvelle fois « Tu me trompes j’en suis sûr! » m’avait il jeté au visage. Tout ça parce que oui je passais plus de temps au lycée en ce moment. C’était la rentrée. C’était le début d’une nouvelle année scolaire, c’était peut être plutôt normal que je m’intéresse à mon boulot. Surtout qu’il a toujours été celui qui admirait ma dévotion à mes cours. Maintenant il me pense infidèle « Oui, je te trompes … si ça peut te faire plaisir et te rassurer de croire ça … » je sentais mon corps se crisper. Oui j’en était venue à ne plus l’aimer, ou de moins en moins, mais j’étais quand même énervée somme toute qu’il mette en doute ma sincérité. Bordel il me connaissait pas après douze ans de relation? C’était surtout ça qui me faisait mal. J’avais presque envie, parfois, de le tromper justement, rien que pour lui prouver que OUI, je pouvais lui faire réellement mal, aussi mal qu’il me faisait. « J’en étais sûre, c’est un de tes collègues ». Et il n’avait pas de sens de l’humour, du moins il n’en avait plus. Dire que ça avait été une des choses qui m’avait le plus attirées chez lui. Je haussais les épaules, désespérée. Pourquoi est ce que je cherchais encore à lui faire comprendre qu’il se faisait des films tout seul ? Mais rapidement, il ne s’en tint plus qu’aux mots et se mit à me prendre par les épaules me forçant à rester à quelques centimètres de lui. Me disant qu’il m’aimait. Qu’il ne voulait pas me perdre. Essayant de m’embrasser. « Tom non ! » dis-je ne me débattant alors qu’il me retenait par les poignets. « Juliet bébé » j’en avais marre de ses changements d’humeur. J’en avais marre de cette situation et de cet homme que j’avais pourtant aimé fort. D’un geste instinctif je lui assénais un coup de genou dans les parties qui eut pour résultat de le faire me lâcher immédiatement et de lancer un juron. Libérée de son emprise, je me mis à courir sortais de la maison claquant la porte et malheureusement, percutant quelqu’un.

Oups . Je suis désolé est ce que ça va ? je repris un peu mes esprits. Mon visage rougi à cause de la scène de ménage qui venait de se passer reprenait une couleur plus normale grâce à l’air frais. « Heu oui, pardon c’est de ma faute. Excusez moi! » dis-je essayant de réarranger ma coiffure et réalisant que j’étais en pyjama en coton à motifs Yoda. Très glam. Heureusement qu’un de mes élèves ne passait pas dans le coin. Encore que … je m’en moquais. Respirant un peu, je me sentais un peu idiote à présent de ne pas avoir fait attention et d’être rentré dans cet homme. « Encore désolée. » dis-je avant de baisser le regard sur le magnifique chien qu’il avait avec lui. Les animaux avaient une faculté particulière pour vous détendre et immédiatement je me sentais un peu mieux. J’inspirais un grand coup et reposais les yeux sur le propriétaire de l’animal. Ça va aller ? J'habite juste là. Vous voulez venir boire un café ? je hochais timidement de la tête. « Oui, je … je vais marcher un petit peu … » quoi que son invitation à prendre un café pourrait être la bienvenue. J’avais bel et bien besoin de me changer les idées. « Hé bien je ne dirai pas non à un café. » ajoutais-je en passant une main dans mes cheveux un peu gênée. « Oh je manque de bonnes manières, pardon. Moi c’est Juliet. Juliet Scotfield. » dis-je « votre … voisine » dis-je en désignant ma maison ou Tom était dans l’embrasure de la porte à nous observer.


_________________

the way you make me feel

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intermédiaire ★ du jardin communautaire
avatar


› côté coeur : Célibataire
› orientation sexuelle : Bi
› métier : Vétérinaire

› posts : 189
› pseudo : Cédric
› inscrit le : 21/07/2017
› age : 25
› avatar : Ryan Guzman
© : Ante mortem


MessageSujet: Re: Sorry...Are you alright ?   Jeu 28 Sep - 16:46


   
Fitz & Juliet
Sorry...Are you alright ?
Il se sentait con. C'était tout lui de ne pas regarder où il allait. Parfois il était tellement perdu dans ses pensées qu'il en était à se prendre des poteaux. Ce soir ce n'était pas un réverbère mais sa voisine. Il enleva ses écouteurs et s'excusa. Il ne réalisa que plus tard qu'elle était en pyjama Yoda. Il sourit, elle avait dû gout. C'était trop la classe. Elle s'excusa à son tour. Il supposait que la responsabilité était partagé. Ça n'avait pas d'importance. Elle n'avait pas l'air blessé. Il ne l'était pas et son chien avait l'air d'aller plus que bien, intrigué par la scène.

Non c'est rien.


Elle avait l'air un peu. Il ne savait pas trop désorienté ? Il avait couru pendant un bon moment mais sa respiration avait l'air plus rapide que la sienne. Il lui demanda si elle était certaine que ça allait. Elle lui assura que oui mais elle n'était pas très convaincante. Il lui proposa de venir boire un café. Ils pourraient se poser, faire connaissance. Elle aurait moins de chance de tomber malade. Il ne faisait pas vraiment froid mais son pyjama ne devait pas être bien épais. Elle accepta et il lui sourit. Avec tout ça il ne s'était même pas rendu compte qu'il ne s'était pas présenté. Il l'avait déjà aperçu dans le quartier mais elle avait raison. Ils n'avaient jamais été présentés.

Enchanté. Fitzgerald Davis mais tout le monde m'appelle Fitz.

Il était content de pouvoir associé la maison et l'habitant. Il releva la tête et aperçut le mari de sa voisine. Il y avait l'air d'avoir de l'eau dans le gaz.

C'est par là.

Il la laissa le suivre. Il ouvrit sa porte, son chien courant à l'intérieur.

Euh c'est un peu le bazar désolé.

Il la laissa entrer, essayant de ranger deux, trois trucs en passant.

J'ai un peu de tout thé, café, chocolat chaud.

Il était curieux alors forcément il avait des tas de questions pour elle. Qu'est ce qu'elle faisait dans la vie ? Est ce qu'elle était de Burlington ? Depuis combien de temps elle était mariée ? Quel était son star wars préféré ? Il n'avait rien de prévu ce soir. Il ne voulait pas abusé de son temps mais il ne dirait pas non à une distraction.

Vous êtes du coin ?




mocking jay.

_________________

   
It's gonna be alright
“What day is it?"
It's today," squeaked Piglet.
My favorite day," said Pooh.”  ~ byendlesslove.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intermédiaire ★ du jardin communautaire
avatar


› age : je suis née en 1982, j'ai donc trente cinq ans
› côté coeur : je suis mariée, mais c'est un peu plus compliqué que ça à vrai dire
› orientation sexuelle : je suis attirée par les hommes
› métier : professeure de littérature
› quartier : New North End - Institute Road

› posts : 122
› pseudo : Lorelei Sebasto Cha
› inscrit le : 30/08/2017
› age : 36
› avatar : Natalie Portman
© : kusumitagraph (moi)


MessageSujet: Re: Sorry...Are you alright ?   Dim 8 Oct - 14:44


sorry ... are you alright ?
fitz & juliet


J’étais un peu gênée maintenant. Je n’étais pas le genre de personne qui laisse entrevoir beaucoup de sa vie ou autre. Pas que je sois coincée ou fermée, mais j’ai toujours eu une certaine réserve voila tout. Un léger sourire tout de même j’essayais d’avoir l’air le plus naturelle possible. Il faut avouer qu’en définitive, dans quelques jours, ou même quelques heures, je pourrais tout à fait rire du la cocasserie de cette situation. Oui avec un peu de recul ça serait sans doute le cas. Pour le moment j’étais surtout gênée qu’il m’ait surprise dans un état d’esprit pareil. Il faut dire que j’avais foncé hors de la maison sans chercher à regarder autour de moi, fuyant tout simplement de manière épidermique cette relation qui ne faisait qu’empirer avec mon époux. Je le regardais et espérais intérieurement qu’il ne remarque pas que j’étais en » petite tenue » dans mon pyjama tout sauf sexy aux motifs de geek que j’étais tout à fait. Je me sentais conne, et essayais le plus que je pouvais de me redonner une consistance à peu près normale. C’était bien ma veine ça. J’aurai du fuir dans le jardin derrière. Mais … ça aurait aussi voulu dire que … Tom aurait pu revenir à la charge. Et je n’en avais pas la moindre envie. Non c'est rien. j’étais un peu soulagée d’entendre ça. « D’accord » dis-je tout de même un peu gênée encore. Son sourire et son attitude ouverte me mis tout à fait à l’aise et m’aidait à me calmer et laissait le temps à mon souffle et mon coeur de se stabiliser. C’est bon, je ne suis plus dans une situation tordue avec Tom, je suis dehors, à l’air frais avec quelqu’un qui a l’air au moins heureux de me voir, et de me croire surtout!

Le chien était très agréable et très bien élevé, sa présence me détendais d’un seul coup et ça faisait plaisir. Enchanté. Fitzgerald Davis mais tout le monde m'appelle Fitz. je retenais mentalement son nom et me disais que c’était toujours bien de connaitre le voisinage. Je n’avais pas forcément cherché plus que ça a les connaitre en fin de compte. « Ravi de faire votre connaissance Fitz » dis-je un large sourire aux lèvres observant Tom de loin. Oh il me dirait que j’allais le tromper avec Fitz, moi je savais que non, Fitz savait que non … mais je m’en fichais, j’avais juste aucune envie d’être avec Tom et Fitz semblait une très bonne compagnie. C'est par là. « Très bien je vous suis » dis-je tournant dos a Tom et a ma maison je le suivais et entrais à sa suite. Euh c'est un peu le bazar désolé. je me mis à rire un peu. « Oh ne vous inquiétez pas. » dis-je en le voyant tenter de ranger un peu à droite à gauche. « Vous n’attendiez pas du monde, et clairement, je ne suis pas habillée pour être reçue chez quelqu’un » dis-je en lui désignant mon pyjama Yoda avant d’éclater de rire. Au moins l’atmosphère était détendue, et c’était très bien.

J'ai un peu de tout thé, café, chocolat chaud. je le regardais et réfléchissais. « Je prendrais ce que vous prendrez, ne vous en faites pas je ne suis pas compliquée. », je ne voulais pas qu’il se sente obligé de faire autre chose que ce qu’il avait prévu. Je le suivais, gardant un oeil attendri sur son chien qui ne restait pas bien loin, lui donnant des petites caresse quand il revenait vers moi. Vous êtes du coin ? je hochais de la tête. « Oui. Je suis à Burlington depuis …. » je réfléchissais pour compter dans ma tête. « Hé bien dix-neuf ans maintenant. » dis-je détendue. Ah ça faisait du bien de pouvoir être détendue. « Et vous? je ne crois pas vous avoir croisé? Bon après c’est vrai qu’avec Tom on ne dois pas non plus sembler des plus … sociables » dis-je en faisant une grimace.


_________________

the way you make me feel

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sorry...Are you alright ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sorry...Are you alright ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « It's ok. It's alright. » (13.10.11 à 16h21)
» Yeah, you show me good loving make it alright need a little sweetness in my life (elya)
» I'm ok, I'm alright, can't you see. {PM}
» lisbeth - music makes me believe i'm gonna be alright.
» Everything will be alright, I promise • Shazz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Family comes first :: Burlington, Vermont :: New North End-
Sauter vers: