AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Meliott#1] Passer inaperçu c'est pas si mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MessageSujet: [Meliott#1] Passer inaperçu c'est pas si mal   Sam 23 Sep - 18:03

Passer inaperçu c'est pas si mal
Les cours ont recommencés depuis quelques semaines et autant dire simplement que je ne suis pas malheureux d'être de nouveau au lycée. Faut dire qu'avec mon enfoiré de géniteur qui se shoote à longueur de temps quand il n'est pas en train de travailler c'est mieux pour moi d'être au lycée. Au moins quand je suis là-bas je ne le vois pas et je ne reçois pas ses coups sur ma tronche ou ailleurs... Hier justement il s'est shooté juste devant moi et juste après je me suis enfui dans ma chambre, ça ne lui a pas plu et il m'a rejoint dans ma chambre et m'a cogné pendant de longues minutes au visage jusqu'à épuisement. Quand il s'est arrêté j'avais le nez en sang et un horrible mal à l'œil, il ne m'a pas fallu longtemps pour comprendre que j'allais avoir un bel œil au beurre noir et effectivement quand je me suis réveillé ce matin c'est ce que j'ai découvert en me brossant les dents devant la glace. J'ai soupiré ma lassitude me disant que j'allais certainement avoir tout un tas de personnes qui allaient me poser des questions et j'ai décidé de me barrer au lycée avec une paire de lunette solaires devant les yeux avec un peu de chance je passerais inaperçu de cette façon malgré qu'il n'y ai pas un soleil très puissant aujourd'hui. Tant pis, je préfère passer pour un mec bizarre plutôt que pour un mec battu par son géniteur. Alors, tandis que j'acquiesce à cette pensée je pénètre dans le bâtiment scolaire mes lunettes toujours devant les yeux tandis que je rejoins quelques personnes de mon premier cours de la journée : des maths. Je hais les mathématiques, qui est le con qui a pu inventer une telle matière sérieusement ? Sans doute un mec qui a eu une vie malheureuse pour en arriver à créer un truc aussi bordélique. Moi je vois les choses comme ça en tout cas. Je soupire alors et me tourne vers l'un de mes camarades de classe qui est mille fois plus grand que moi en matière de taille. « Rassures moi mec... On avait pas de devoirs hein ? » Je demande parce que oui il m'arrive d'être pas mal distrait surtout quand une matière ne m'inspire rien de bon comme c'est le cas des mathématiques. Donc je préfère être sûr et puis Maxime est pas du genre à me faire chier en général donc au pire mis à part me dire que je suis vraiment tête en l'air je pense qu'il ne fera rien d'autre, j'espère en tout cas, j'ai pas envie de me prendre la tête de bon matin....
Maxime & Eliott


Dernière édition par Eliott Stevens le Jeu 28 Sep - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Meliott#1] Passer inaperçu c'est pas si mal   Mer 27 Sep - 12:05

Passer inaperçu c'est si mal



J'avais  enfin pris mes marques dans ce lycée. Mon père avait eu la mauvaise idée de m'y inscrire. Je n'avais ratée en fait que la première semaine. Même si je m'étais fait super discret, être nouveau n'est jamais simple, je connaissais certains élève, l'un d’eux se nommait Eliott. Je le trouvait sympa, mais on était pas pour le moment meilleur pote qu'il puisse être.

Comme d'habitude, j'étais en avance, me tenant dans mon coin. Pénard en train de regarder le flot de gens qui évoluaient dans les lieux. Imaginant la vie de chacun. Je vis alors Eliott approchais de moi, lunette de soleil sur son nez. Il était bizarre de se pointer comme ça, il ne faisait pas soleil, même gris je dirais, mais bon il doit tenir à sa réputation de mec cool, ou un truc du genre.Il était plus petit que moi en taille, mais qu'importe. A son approche je sortis une feuille de mon classeur je savais déjà ce qui allait se passer. Et çà question confirma mon intuition:

" Tient fait pas du copier collé exactement pareille change un peu, tu as dix minutes pour copier"

Je lui tendit la feuille et de quoi recopier mon devoir, une rumeur disait qu’on faisait nos devoir ensemble, ce qui selon les profs était logique vu la similitudes de certains devoirs.Rumeur fausse évidemment, mais en aucun cas je ne l'aurais démenti, a lui de voir si il veut contre dire tout le monde. Je me risquais à lui dire:

" Tu sait Eliott, un jour faudrait que tu fasse toi même tes devoirs et que tu débrouille seul. Enfin moi perso ça ne me dérange pas plus que ça toi qui voit"

J'en avait aucune envie de me le mettre as dos c'est l'un des seul ami que je puisse avoir ici, donc autant être cool.


(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Meliott#1] Passer inaperçu c'est pas si mal   Mer 27 Sep - 12:15

Passer inaperçu c'est pas si mal
Il est nouveau dans le lycée et aussi en ville de ce que j'en ai compris, bon, je ne le connais pas forcément beaucoup, on a reprit les cours depuis trop peu de temps pour que j'ai pu m'en faire véritablement un grand ami mais ça viendra je le pense sincèrement. Je m'approche alors de lui levant la tête dans sa direction parce que oui il est quand même largement plus grand que moi et je lui demande si on avait des devoirs à faire il semble blasé par ma question et me tend une feuille en me proposant de recopier. « Merci mon gars... » Que je dis simplement tout en affichant un grand sourire sur mes lèvres ravi qu'il me rende service à chaque fois sans jamais rien demander en échange, je m'installe alors dans un coin et recopie ce qu'il a pu noter parfois je fais exprès de changer certaines réponses juste pour que ça se voit pas que je copie sur lui et donc qu'on se fasse coller. Y a déjà une rumeur au lycée qui tourne sur nous deux comme quoi qu'on fait nos devoirs ensemble lui il a confirmé que c'était vrai et j'ai fais de même je suis pas con je vais pas prendre le risque de nous faire avoir des problèmes à tous les deux lors qu'il est si cool avec moi. Quand je vins alors à entendre sa recommandation je souris et continue de copier ce qu'il a pu écrire. « Je suis pas mal distrait en ce moment. C'est compliqué. Merci pour tout en tout cas mec, à chaque fois que tu me sauves la mise c'est sympa de ta part. » Je dis ça en souriant tout en le scrutant longuement de mes grands yeux bleus puis je retourne à mon copiage et une fois que j'eus terminé je lui rends la feuille. « Encore merci. Et j'y pense... On devrait peut-être bien prouver aux personnes dans le lycée que la rumeur, tu sais laquelle, est vraie, tu vois ce que je veux dire ? » Je propose en murmurant ma question pour que personne d'autre que lui et moi n'entende ce que j'ai pu dire...
Maxime & Eliott
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Meliott#1] Passer inaperçu c'est pas si mal   Mer 27 Sep - 17:40

Passer inaperçu c'est si mal


J'attendais patiemment, mais en stress qu'il est vite finie de recopier mon papier. Un prof pouvait arrivait ou passer à tout moment et découvrir la vérité sur notre petite combiné, pour qu'il n'est pas de problème. Il parlait, mais j’écoutais d'une oreille distraite, j'avais envie de lui dépêche, mais il serais capable de finir par faire une copie exacte de ma feuille, il est sympa oui, mais mon père verrais d'un mauvais œil que je soi collé peu importe la raison.

Puis il parlât de faire en sorte que la rumeur concernant nos devoir n'en soit plus une rumeur ais une réalité, mais je me sentais d'une humeur joueur se matin:

" La rumeur? laquelle celle qu'on fait nos devoirs ensemble, ou celle qui dit qu'on sort ensemble et qu'on fait certaines chose?"

J'arquais un sourcil, oui les deux rumeur existé belle et bien. En le regardant, je vis que ses lunette glissèrent sur le bout de son nez, mais qu'il les réajuste j’eus temps de voir un de ses yeux. Il avait eu un sacré coup là:

" Waouh t'as mangé une porte au quoi? Tu devrais passer à l’infirmerie et mettre de la glace, c'est un peu space à voir"

Puis je me décidait à répondre à sa première question, histoire de passer à autres chose, je le sentie comment dire, pas envie d'en parler:

" Okay si ça te tente, je t'aiderais à faire tes devoirs dans les temps, comment on fait tu veut que je vienne chez toi? Ou tu préfère qu'on fasse ça c'est moi? On se dit à l'entrée après les cours?"

A lui e me dire chez lui ou chez moi c'est pareil, faudra juste si on va chez lui que je prévienne à la maison.


(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Meliott#1] Passer inaperçu c'est pas si mal   Mer 27 Sep - 18:07

Passer inaperçu c'est pas si mal
Au lycée je tente toujours de bien paraître, d'être comme tous les lycéens soit un mec normal avec une vie normale alors qu'en fait c'est faux. Je suis agressé depuis que je suis enfant par mon junky de père ce n'est pas facile et justement je tente de faire avec, d'avancer et de vivre pour moi et uniquement pour moi sans penser aux choses compliquées que je peux vivre en ce moment mais c'est vraiment dur. Heureusement j'ai mes femmes, Kaya et Ellie, qui sont plus mes meilleures amies que mes femmes mais je me comprends, qui me soutiennent nuit et jour dans mes épreuves difficiles, j'ai de la chance de les avoir. Je souris donc face à cette constatation et fixe mon camarade de classe tout en rougissant en l'entendant me parler de rumeurs dont j'avais jamais entendu parler. « Non je voulais dire de faire nos devoirs ensemble... » Que je réponds mal à l'aise qu'il ai pu penser que je lui faisais des propositions indécentes. Sérieusement ? Moi ? Monsieur le gros puceau ? Je soupire gêné qu'il puisse me prendre pour un gros pervers et le scrute longuement. « Je me permettrais pas de faire des propositions comme ça à quelqu'un... C'est pas mon truc. » Je dis ça juste pour qu'il comprenne qu'il n'a pas a s'inquiéter d'une quelconque façon, je ne dis rien cependant à propos de mon orientation sexuelle parce que pour le moment je ne sais pas ce que je suis. Autant j'aime les femmes, autant j'aime les hommes, autant j'aime les deux, j'en sais juste rien du tout... Alors que je baisse la tête triste de ne toujours pas savoir ce qu'il en est pour moi je sens mes lunettes de soleil se baisser légèrement, je grimace et les remets en place aussitôt mais voilà Maxime a vu mon coquard et me demande bien vite si je me suis mangé une porte, je ricane alors, s'il savait... Il me recommande alors d'aller à l'infirmerie pour mettre de la glace mais je secoue la tête. « Oh c'est rien j'ai fais une mauvaise chute, je me suis juste cassé la gueule en beauté et ma tête a heurté quelque chose résultat j'ai eu ça. Et pas besoin je me suis déjà posé quelque chose sur l'œil hier et j'ai une pommade a mettre régulièrement. » C'est l'habitude de faire ça... Mentir, raconter toujours la même connerie comme quoi que je me suis cassé la gueule et que du coup je suis blessé en règle ça marche et ils ne posent pas plus de questions au lycée, y cherchent pas plus loin et me prennent juste pour le mec qui est maladroit alors que pas du tout... Au bout du compte il me propose d'aller chez moi ou chez lui pour faire nos devoirs, je le fixe alors en souriant puis j'acquiesce. « Chez toi si ça ne t'ennuie pas et n'ennuie pas non plus tes parents. Mon père est très insociable et donc il aime pas trop les gens donc vaut mieux éviter... Et puis ouais du coup on se retrouve devant le lycée à la fin des cours ça me va ! » Franchement ça me chagrine de lui mentir, de lui raconter toutes ces conneries plutôt que de lui dire la vérité soit que mon géniteur est un psychopathe qui me cogne et que, je crains fort qu'il s'en prenne à lui ainsi qu'à moi en me voyant ramener des copains à la maison... Mais je préfère me taire considérant que c'est suffisant la honte pour moi de savoir que mon géniteur est un enfoiré de psychopathe alors nullement besoin qu'autour de moi tout le monde sache qu'il en est un...
Maxime & Eliott
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Meliott#1] Passer inaperçu c'est pas si mal   Mer 27 Sep - 18:28

Passer inaperçu c'est si mal

j'écoutais ce qu'il me disait. Je fit style oui je te croit tu t'ai casse la  gueule, j'en doutais, bon je ne dirais pas qu'il est battue, mais un père asociale, ça collerais avec ce que je vois, mais bon si il en parle pas, je ne vais pas lui en parle:

" T'inquiète on peu aller chez moi, mes parents n'y verrons aucun problème. de toute façon ils renter tard, un peu de compagnie n'est pas pour me déplaire, si tu peut rester jusqu’à vingt heure c'est cool."

Je regardais ou il en était dans le recopiage de ma copie, histoire de voir s'il à bientôt finie. Je me balancés d'un pied sur l'autre, comme un gosse qui hésite de parler de quelque chose, puis il fallait que je me jette à l'eau et toussotât:

" J'ai un truc a te dire, mais j'ai peur de ta réaction, tu es mon seul pote ici. Comment te dire...heu... Si tu m'avait fait des propositions d'un autre ordre, ou si l'autre rumeur était vrai, je n'y aurais vu aucun mal, bien au contraire Eliott"


Voila qui est dit et je me sent mal. Jamais je ne parlait de ces choses là, du fait que autant filles que garçons me plaise. Tout le monde croit que je suis hétéro, mais je n'est jamais ni affirmer ni contre dit cela. Je ne suis jamais était en couple avec un mec, ni une fille a vrai dire. Mais si un jour l'occasion se présente je sais que je ne dirais pas non:

" Tu va plus me parler ou e fuir maintenant, tu va m'insulter et refuser de venir chez moi de peur que je te saute dessus. Perso si tu faisais ça je sais pas comment je réagirais"

J'étais rouge comme un tomate, mais je m'en voulais pourquoi lui avoir dit cela. Il va croire que je sui sympa avec lui parce que j'ai une idée derrière la tête. Bon oui il est beau a regarder, sympa avec moi, et certaine idées on traversé mon esprit, mais lui et un hétéro à cent pour cent. Mais quel idiot que je suis.




(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Meliott#1] Passer inaperçu c'est pas si mal   Jeu 28 Sep - 10:09

Passer inaperçu c'est pas si mal
J'ai jamais réussi a me définir et donc à savoir quelle est mon orientation sexuelle faut croire qu'en dix-sept ans d'existence j'ai jamais été attiré par quelqu'un, jamais, et c'est vrai en plus je suis lent à la détente et j'ai besoin de temps pour ça... Pour toutes ces choses par conséquent le fait est que dans notre classe ils sont nombreux a penser que l'on est en couple comme il semblait le dire ça m'intimide. C'est un beau garçon Maxime mais justement c'est un garçon et déjà que je me fais agresser régulièrement par l'équipe de hockey parce que je suis selon eux un nain alors si en plus je me mettais à fréquenter un mec, en étant en couple avec lui, sincèrement je ne suis pas sûr que ça passerait. Dans l'équipe c'est à croire qu'ils ont un QI de poulet, ils sont complètement cons et très fermés c'est triste pour eux et c'est encore plus triste pour moi parce qu'en fin de compte c'est moi qui les supporte plus que régulièrement. Quand il vint à me confirmer qu'on peut aller chez lui sans faire le moindre commentaire sur mon géniteur je souris ravi de constater qu'il respecte ma vie privée, tant mieux. « Super et oui ça ne devrait pas poser de soucis que je reste avec toi jusqu'à vingt heures, je vais en parler avec lui tout à l'heure. » Que je réponds tout simplement tout en affichant un petit sourire sur mes lèvres alors que je lui rends sa copie que j'avais oublié de lui rendre entre temps. « Merci pour tout mec... Tu me sauves la vie. » C'est vrai pour le coup il me sauve parce que notre prof de mathématiques est genre un sauvage qui fait chier son monde donc bon.... Voilà alors que Maxime me fait une confession à laquelle je ne m'attendais pas soit qu'il est visiblement intéressé par moi ... Je rougis comme une tomate, un peu comme lui en fait, et je baisse la tête gêné. « Oh OK... » Que je dis en riant en essayant de calmer ma gêne. Quand je vins à l'entendre me demander si je vais m'éloigner de lui et ne plus lui parler je secoue la tête. « Non c'est pas mon truc de repousser quelqu'un juste pour ça. Pour le coup ça m'a juste surpris parce que t'es le premier a me faire comprendre que... J'intéresse... » C'est vrai en plus c'est le premier et bon ça me met mal à l'aise mais ça fait du bien aussi, c'est agréable de se dire que je suis pas si moche que ça... « Tu le sais depuis longtemps ? Que tu es gay je veux dire. » Je demande parce qu'en fin de compte je l'envie de connaître son orientation sexuelle, si seulement il pouvait en être de même pour moi je me sentirais déjà un petit peu mieux dans ma peau...
Maxime & Eliott
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Meliott#1] Passer inaperçu c'est pas si mal   Lun 2 Oct - 15:29

Passer inaperçu c'est si mal

Je lui sourit sincèrement au moins je resterais peu de temps seul. Il pouvait attendre avec moi. La discussions avait continuée sur un sujet bien us personnelle, malgré tout, je ne serais dire pourquoi, mais je lui fit des relation à mon sujet. Il me rendit ma copie que je remit en place.

Sa question sur mon orientation me surpris. Il m'avait mal compris en fait juste à moitié, je décider de lui parler un peu plus de moi:

" Je suis pas Gay. J'aime les filles et les garçons. je suis bi, mais pour l'instant il n'y que toi"

Je le regardais guettant une réaction de sa part.Pour moi son silence était dure à expliquer, que pensait il, comment me voyait il maintenant? J'avais osé tout lui dire avait je eu raison ou pas. j'allais en dire plus quand la cloche retentit, on devait retourner en cours.

------------------------------------------------------------------

Le fin des cours arriva bien plus vite que d'habitude, sans courir, mais avec une pointe d’excitation, je rejoignit l'entrée, et il était là, je m’avançait et lui sourit une nouvelle fois:

" C'est bon on va chez moi, ton père est au courant? C'est pas loin on y va à pied"

Après quelques minute de marche on arrivait enfin chez moi, que je lui désignat avec un geste panoramique, je le fis entrrer, lui proposa un verre et dit:

" Voila où je vis, tu veux faire la visite, la cuisine le salon, la chambre de mon père et là c'est la mienne"

Le bazar y était de mise bon il y avait pire mais voilà quoi. Je lui proposait de prendre place assit devant mon lit pour faire nos devoir

Mais j'avais envie de parler de ce matin surtout de conversation qu'on avait eu. Il fallait que je sache ce qu'il pense je ne tenait plus en place:

" Tu en pense quoi maintenant de moi, que je suis bi, tu 'a pas répondu ce  matin."

Ses yeux et l'expression de son visage était indescriptible pour moi, les relation de ce genre son nouvel pour moi, mon propre ne sit pas ce que je suis. Puis sans vraiment y pensait je penche en avant et pose mes lèvre sur les siennes.

je me recule rapidement, je venais de l'embrasser:

" Je suis désoler, j'avais pas le droit"

Je ne savais même si il était gay, bi ou hétéro, mais en réalité j'étais pas si désoler, si seulement il me rendait un baiser lui aussi...






(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Meliott#1] Passer inaperçu c'est pas si mal   Lun 2 Oct - 15:45

Passer inaperçu c'est pas si mal
C'est vrai, je suis pas mal surpris par ses mots et intrigué aussi mais je ne suis pas tellement dérangé par tout ceci. A la limite chacun est libre de faire ce qu'il veut de sa vie moi je ne juge pas ceux qui sont hétérosexuels, bisexuels, homosexuels ou que sais-je encore. Mais c'est vrai que je l'envie de savoir ce qu'il est, je l'envie de connaître son orientation sexuelle alors que moi je n'en ai juste aucune idée de ce que je suis. Mis à part mes relations très fortes avec Ellie et Kaya qui sont mes meilleures amies et femmes de ma vie ainsi que mon malaise constant avec James et aussi avec lui là Maxime c'est sûr que je ne sais définitivement pas quoi penser. Je ne perds néanmoins pas espoir me disant que je finirais un jour par rencontre quelqu'un, homme ou femme, qui me conviendra parfaitement. Quand il vint à me répondre qu'il n'est pas gay et qu'il aime les deux sexes mais qu'il n'y a que moi je fronce les sourcils ne comprenant pas ce qu'il entend par "que moi" c'est quoi l'histoire au juste ? Je ne pose cependant pas de questions et je me contente d'acquiescer. « D'accord. » Que dire d'autre après tout ? Ce n'est pas comme si j'étais un mec fermé d'esprit ou homophobe, il fait bien ce qu'il veut de sa vie. Mais c'est vrai que sa fin de phrase m'inquiète quand même et justement durant toute la journée j'y ai pensé à cette phrase à ce "que moi".

Au bout du compte la journée se termine bien plus vite que je ne l'imaginais et au bout d'un moment j'envoie un SMS à mon géniteur l'informant que je passe la soirée chez un camarade de classe il me répond un message tout à fait désagréable comme quoi que moins il me voit et mieux il se porte. Je soupire alors et me dirige vers l'entrée de l'établissement. Pas moins de cinq minutes il plus tard il fût devant moi et me demande si j'ai prévenu mon géniteur j'acquiesce alors. « Ouais tout est bon. On peut y aller. » Que je réponds simplement tout en affichant un grand sourire sur mes lèvres alors que je marche avec lui jusqu'à sa demeure où nous ne tardons pas d'arriver. Quand je vis la taille de la baraque je souris il a bien de la chance de vivre dans un pareil lieu qui respire l'amour et la bonne humeur au quotidien. Nous pénétrons à l'intérieur et je fixe l'endroit, c'est beau, j'aime le style de décoration de ses parents il me tend un verre d'eau et je le suis dans les nombreuses pièces qu'il veut bien me montrer et une fois que nous furent dans sa chambre je termine mon verre que je dépose sur son bureau. « C'est vraiment beau chez toi. » C'est sûr que ça change de ma propre maison où il y a des bouteilles d'alcool vides ou non rangées de partout dans le salon qui est un véritable bordel sans compter les nombreux joins pas forcément terminés, la coke qui ronge la table de la salle a manger et diverses seringues usagées qui sont par terre. Oui c'est beaucoup plus propre et plus convivial chez lui... Je m'assois alors sur le lit à ses côtés sortant mes divers devoirs de mon sac de cours tandis qu'il me demande mon point de vue sur sa bisexualité. « Oh ça ne me dérange pas si c'est ça ta question... Je suis ouvert d'esprit. » Que je réponds simplement tout en affichant un grand sourire sur mes lèvres histoire de le rassurer. Après quoi il vint m'embrasser, je le fixe longuement pas mal surpris par ce qu'il vient de me faire puis je baisse la tête gêné alors qu'il s'excuse pour son geste. « C'est la première fois qu'on me fait ça. » Je pense tout haut pour le coup et je me sens immédiatement con d'avoir dis de manière plus claire que c'était mon premier baiser merde c'est gênant.... Je soupire alors n'osant plus rien dire pour le moment tandis que je pose mes yeux sur mes devoirs considérant que c'est mieux que je pose mes yeux sur ça que sur lui, il m'intimide... Bordel c'était quoi ça ? Et pourquoi il a fait ça ?
Maxime & Eliott
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Meliott#1] Passer inaperçu c'est pas si mal   Lun 2 Oct - 20:03

Passer inaperçu c'est si mal

La réaction d'Eliott ne fus pas celle que j'avais espérais. J''étais rouge de honte. Moi qui croyais que... Je croyais quoi au juste? Il n'a jamais dit que je l'intéressais, il me l'avait fait prendre un peu lors de ma révélation de ce matin. Je m'en voulait, je venais peut être de perdre mon seul ami ici. Il n'ose même plus me regarder. C'est peut être mieux, je sais pas. Je dois lui dire quelque chose, mais quoi? Je dois tenter une explication:

" Eliott, je... Ne m'en veux pas. Je crois... Regarde moi je t'en prie"

Voir son regard est important pour moi. Si je vois ses yeux je pourras peut être déceler ce qu'il pense. Ou du moins, il verrait mon désarrois et ma tristesse d'avoir commis un acte d'amour un peu égoïste, mais lui il y voyais quoi:

" Je t'aime Eliott, tu es le seul pour qui j'éprouve ça. Je n'ai jamais eu de coup cœur comme ça. Mais je t'en supplie dit moi si j'ai eu tord ou pas"

La balle dans son camp ainsi que mon futur état émotionnel. Soit je suis heureux, ou la personne la plus triste...


(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Meliott#1] Passer inaperçu c'est pas si mal   Lun 2 Oct - 20:15

Passer inaperçu c'est pas si mal
Un baiser c'est doux, c'est tendre, c'est agréable c'est... Ha... Mon premier oui c'est vrai, c'est la première fois qu'on m'embrasse et ça me fait bizarre. J'ai pas détesté ça et pour le coup je ne sais pas ce que ça veut dire. Je suis gay, c'est ça l'idée ? J'aime les mecs ? Ou bien c'est juste lui qui me fait ce drôle d'effet ? J'en sais rien et je suis pas mal paumé, j'aimerais pouvoir appeler mes femmes, leur demander leur point de vue sur tout ça, savoir ce qu'elles en pensent mais je ne le fais pas je me contente de regarder mes cours et les devoirs que l'on va avoir pour les jours à venir. Soudainement le brun s'adresse à moi me demandant de le regarder, c'est dur, après ce qu'il vient de se passer c'est dur de le regarder, il m'intimide trop néanmoins je pose mon regard rapidement sur lui alors qu'il me dit qu'il m'aime et que je suis le premier pour qui il a eu un tel coup de cœur, je ne sais que répondre, je suis mal à l'aise. « Je suis désolé je... C'est la première fois qu'on m'embrasse et aimer quelqu'un je sais pas ce que c'est ni même ce que ça veut dire... J'y comprends rien. » Que je dis en le détaillant longuement de mes yeux bleus un peu stressé pour le coup, dans quoi je m'engage là ? Je sais pas. « Je sais pas si t'as eu tord ou eu raison mais là je suis perdu... J'ai jamais fais ça ni été dans une position comme celle-ci. Après c'était bien et tout mais je sais pas. Je sais même pas ce que je ressens là. » C'est un mixe de gêne, de passion, de désir, d'envie, de stress et puis aussi d'excitation, allez savoir comment je peux ressentir tout ça à la fois mais en tout cas c'est le cas. Je m'approche alors de lui le dévisageant longuement de mes yeux bleus tout en me mordillant la lèvre. J'ai pas envie qu'il se sente mal non plus, qu'il se dise qu'il a été con ou que je vais le regarder différemment après ça.. Je suis pas comme ça, donc je passe simplement ma main sur sa joue tendrement puis je dépose rapidement mes lèvres contre les siennes. Oui j'ai envie de recommencer de ressentir ce léger picotement dans la bouche et puis ce frisson délicieux dans le bas de mon dos. Et justement le tout ne tarde ps à revenir tandis que je continue d'embrasser ses lèvres. Puis au bout d'un moment je m'arrête et le dévisage un peu gêné. « Je crois que j'aime ça... » Je dis en rougissant tandis que je baisse la tête vraiment mal à l'aise pour le coup. C'est pourtant évident que ça m'a plu mais bon je ne sais pas ce qu'il veut de moi. Il dit m'aimer pourtant... Je ne sais pas je suis inquiet et je me demande réellement dans quoi je suis en train de m'engager avec lui, je flippe énormément en fait...
Maxime & Eliott
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Meliott#1] Passer inaperçu c'est pas si mal   Mer 4 Oct - 15:37

Passer inaperçu c'est si mal

J'étais heureux, j'avais aimais l'embrasser, lui était pas sûr, alors je lui souriais posant un mains sur son épaule. Plongeant mon regard dans le siens. Je décidais de recommencer, espérant se qu'il croit devienne une certitude. Alors cette fois se pressais mes lèvres sur les siennes, cette fois je pris le temps d'apprécier vraiment, pas juste un baiser volée, mais un vrai baiser. Ce moment magique fut interrompue, par mon téléphone qui vibra dans ma poche.

Je sortit mon téléphone et vit que c'était mon père qui tentait de me joindre, je décrochais avec un regard à Eliott:

" Oui allô... ah et vers quel heures... okay... de même a demain"

je raccroche mon téléphone, puis me tourne  vers Eliott, pris une grande inspiration j'allais demander un truc à mon ami. Mais je réfléchissait à comment lui faire cette demande sans que cela ne ressemble à un traquenard ou à un piège:

" C'était mon père. Sa soirée va être plus longue que prévu. Il y à ce qu'il faut pour qu'on mange, ça te dire de partager mon repas. Lasagne pure bœuf fait maison. Je peux les réchauffer au four."

En réalité la question était tout autre. Il fallait qu'il je parle. Je me jette donc à l'eau. Prenant mon courage à deux main:


" Je suis ici depuis peu, tu le sais. Je suis pas très... Mes parents ne rentrerons pas avant deux ou trois heures du matin, tu veux passer la nuit ici. On dormira ensemble... enfin j'ai qu'un lit. En tout bien tout honneur, j'ai juste pas envie de rester ici seul"


Tout grand garçon que je suis, depuis la mort de ma mère je flippais quand j'étais tout seul. Si Eliott accepte de rester, je me sentirais plus en sécurité. Même si rien ne peut m'arriver.


(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Meliott#1] Passer inaperçu c'est pas si mal   Jeu 5 Oct - 8:28

Passer inaperçu c'est pas si mal
Il recommence à m'embrasser une fois que j'eus retiré mes lèvres des siennes en lui disant que je crois aimer ça. J'apprécie qu'il le fasse, c'est différent de ce que j'ai vécu avec lui tout à l'heure quand il m'a embrassé pour la première fois. Là c'est doux, c'est doux et très agréable donc c'est sûr que j'en profite au maximum de ce baiser qu'il veut bien partager avec moi. Cependant voilà nous sommes interrompus quand soudain je sens et entends son téléphone vibrer dans la poche de son jean, je m'écarte alors tandis qu'il répond à son appel je le fixe longuement de mes yeux bleus tout en lui souriant tendrement alors qu'il raccroche et m'apprend qu'il s'agissait de son père, qu'il va rentrer tard puis il me propose de partager son repas avec lui. « Oh pourquoi pas oui ! En plus j'adore les lasagnes. » Que je réponds simplement d'une voix douce tout en affichant un petit sourire sur mes lèvres. « Je vais prévenir mon géniteur. » Je dis ça en attrapant mon téléphone sans chercher à appeler mon père "Papa" devant lui de toute façon il a sans doute comprit que mon père et moi on ne s'entend pas forcément très bien. J'envoie un texto à mon père dans lequel je lui dis que je mange avec la personne chez qui je suis et avant d'envoyer le message j'entends Maxime me proposer de dormir ici avec lui, dans son lit à ses côtés. Immédiatement je me dis que oui ce serait bien et que je serais en repos, si on peut dire, loin de mon géniteur le temps d'une soirée et ça j'aurais tendance à appeler ça des vacances, je souris alors conquis par sa proposition. « Volontiers. Je lui rajoute ça au texto et je te dis ce qu'il me répond. » Bien sûr je sais d'avance qu'il va m'envoyer chier en me promettant de me cogner plus fort quand je rentrerais mais tant pis je prends le risque. Je rajoute donc une ligne à mon texto précisant que je dors chez mon ami, enfin ami si on veut, et que je rentrerais demain puis j'envoie le texto. Durant de longues minutes j'attends qu'il se décide à me répondre quand soudain j'entends un petit bruit émaner de mon iPhone je comprends rapidement que c'est un texto je consulte le message qui me dit que je n'ai qu'à aller me faire foutre et que demain je vais prendre cher, je roule alors des yeux et lui réponds de passer une bonne soirée avec sa drogue histoire de le provoquer un peu puis je me tourne vers Maxime en souriant. « Tout est bon. » Ouais enfin, si on veut ... Ce qui est surtout bon c'est que je vais dormir avec lui et que demain je vais me faire descendre mais ça je ne le précise juste pas...
Maxime & Eliott
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Meliott#1] Passer inaperçu c'est pas si mal   Mar 10 Oct - 20:23

Passer inaperçu c'est si mal

Il avait prévenu son père je répondis à son sourire. Je mis les lasagne au four afin de les réchauffer. Après quoi je lui fis signe de s'assoir à table pour qu'il fasse leur devoirs, ils sont là pour ça malgré tout, avec détachement je lui dit alors:

" On dormira dans le même lit, mais t'inquiète il ne se passera rien, je passerais un pyjama et des fringues pour demain. Se soir on fait quoi, on se fait un DVD. J'ai la dernière saison de Teen Wolf?"

Alors qu'il rangeait ses affaires, je lui sortit un pyjama, il allait nager dedans vu la taille. Puis le donna une serviette et gant pour sa douche s'il veut en prendre une. Puis le repas fus chaud. On mangeât, moi comme un ogre, j'avoue que la femme de Braden cuisine très bien et ses lasagne furent excellente. Je mis un dvd dans le lecteur dans le but de le regarder, mais la première image apparut elle qu'une envie de l'embrasser encore me pris, ce que je fis. Au final on passa une bonne partie de la soirer à s'embrasser longuement. Vers onze heures je lui proposais qu'on aille dormir, on école le lendemain.

Alors qu'il it son pyjama dans la salle de bains, j’éteignis la télé et le rejoins dans ma chambre il était déjà au lit. Je me dévêtit. Une fis en boxer, je lui tournis le dos et me mis nu afin de revêtir un bas de pyjama, et me coucha torse nu:

" Tu ronfle pas au moins, aller bonne nuit"

Je camouflé un éclat de rire avant de mettre a parler. Je discutais avec Eliott une bonne partit de la nuit, avant de finir par s'endormir. Au matin je réveillait doucement. Je sentis alors que j'étais au garde à vous. Je soulevais doucement le drap pour vérifier, c'est alors que mes yeux glissèrent vers l'entrejambe de mon compagnon, mais déjà il se cacher son entrejambe, je sourit, je crois avoir comprit.


Je le regardais avec un sourire complice, je lui grimpât dessus et l'embrassais sans retenue. Je sentis son organe dure contre ma cuisse. Mais un doute me pris. Ce qui me fit mettre un terme aux embrassade et si pour lui j'étais juste un test, voire ce que c'est d'être avec un garçon, est il amoureux ou pas, mois j'étais sûr de mes sentiments, mais lui...

Le petit déj, le chemin jusqu'au cour j'évitai soigneusement de parler de mes doutes. J'étais tellement bien avec lui, je ne voulais croire que il se peut qu'il me laisse et que pour lui je soit juste un jouet qui utilise et jette. Non je ne peut y croire Une fois au lycée, pour la première on était pas dans le même cour, j'avais Histoire géo. Le cour fut long, plus concentrer sur mes sentiment vis à vis d'Eliott que sur le cour.

Au bout de l'heure je sortis, je devais voir Eliott et lui parler, il venait droit sur moi dans le couloir, il était si beau. Une fois à ma hauteur il s’avançait vers moi, je comprit qu'il allait échangeait un baiser avec moi. Je fis un pas en arrière évitant que cela n'arrive:

" Hé tu fais quoi là, viens suis moi"

J'emmenais Eliott dans une salle à part, à l'abri des oreilles des autres et des regard. Vérifiant qu'on ne pouvais nous voir, je l'embrasser avec force:

" Eliott on peut s'afficher toi et moi, je viens d'arriver et mon père... C'est pas possible et pourtant... Je t'aime plus que tout, je suis amoureux de toi Eliott Stevens"



(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Meliott#1] Passer inaperçu c'est pas si mal   Mar 10 Oct - 21:02

Passer inaperçu c'est pas si mal
Passer une nuit loin de la maison où je vis habituellement avec mon géniteur ne peut me faire de mal parce qu'en fin de compte je me dis que si ça peut me permettre de comprendre ce que je suis et ce que je fais avec Maxime et bien ce n'est pas si mal. Tout ça c'est tout nouveau pour moi, être embrassé et désiré par quelqu'un ça fait un bien de fou et c'est sûr que j'adore Maxime mais de là à parler déjà d'amour ? Ha... C'est compliqué c'est tout nouveau pour moi j'ai besoin de temps pour savoir si je l'aime ou si c'est juste un béguin d'adolescent comme ça peut arriver par moment. Quand il me dit alors qu'on dormira dans le même lit et qu'il me prêtera des vêtements pour dormir ainsi que d'autres vêtements pour le lendemain je souris et acquiesce. « Merci beaucoup. Et oui ça me convient qu'on se pose devant cette série ou même devant n'importe quoi d'autre. Je te suis dans ton choix. » Que je dis simplement tout en le dévisageant longuement de mes yeux bleus tandis que je vais ensuite avec lui dans la cuisine afin de manger.

Le repas fût délicieux, j'ignore qui a préparé les lasagnes mais ce fût, en tout cas, vraiment très bon moi-même il m'arrive de cuisiner et la cuisine italienne est de loin ce que je préfère manger comme cuisiner par conséquent je ne suis pas mécontent d'avoir mangé ça avec lui ce soir. Finalement après ça je suis allé me poser avec lui devant la télévision regardant diverses choses tout en passant le plus clair de mon temps les lèvres collées contre les siennes. C'est tellement doux et agréable d'échanger des baisers avec lui, je crois que je ne pourrais m'en lasser d'être collé à lui, de l'embrasser, d'être simplement dans ses bras et de me poser avec lui sans penser au reste. Oui, c'est le genre de vie que j'ai toujours voulu avoir, une vie dans laquelle je suis posé sans penser un seul instant aux conséquences et c'est sûr qu'avec Maxime je me sens bien. Il faudra que je réfléchisse en ce qui concerne l'amour que je pourrais potentiellement ressentir pour lui. On verra, je vais y songer très sérieusement.

Après quoi nous sommes allés dans sa chambre, j'ai d'abord occupé la salle de bain quelques instants le temps d'enfiler un bas de pyjama dans lequel je nage carrément et j'ai enfilé un t-shirt dans lequel je nage également puis je suis retourné dans sa chambre et me suis posé sur son lit en attendant qu'il vienne me rejoindre. Une fois que ce fût fait je le dévisage longuement alors qu'il se déshabille comme ça devant moi comme si de rien était... Il est putain de sérieux d'afficher son magnifique petit cul devant moi ? Je baisse les yeux alors qu'il se retourne et vient me rejoindre dans son lit. Il me demande alors si je ronfle la nuit je secoue la tête en guise de réponse et pose ma tête sur l'oreiller à côté du sien en souriant. « Bonne nuit Maxime. » Puis je m'endors assez vite rêvant très certainement des jolies fesses de Maxime et de ses lèvres qui se collent contre les miennes. En me réveillant je constate sans pour autant être un génie que j'ai une érection matinale plutôt gênante je soupire et cache ma petite érection tandis que Maxime pose ses yeux sur moi en me souriant. Quoi ? Il se fou de ma gueule parce que j'en ai une petite ? Sérieusement ? Finalement le brun vient sur moi et m'embrasse, je retire ma main de sur cette zone de mon corps tout en prolongeant le baiser sentant également son érection contre moi en gémissant. Putain on va quand même pas ... ?

Mais non ce n'était pas arrivé, on a rien fait et après avoir pris chacun une douche on a mangé un peu et nous sommes allés en cours. Durant une petite heure j'ai été en cours loin de lui étant donné qu'il était dans une autre classe. Le plus clair de mon temps j'ai pensé à lui ainsi qu'à cette nuit superbe que j'ai passé avec lui loin de fumier de paternel. Il occupe mes pensées à chaque instant alors c'est sûr qu'une fois que j'ai pu quitter les cours pour le rejoindre j'étais ravi et extrêmement pressé. Quand je l'ai vu arriver vers moi j'ai souris et me suis approché à mon tour avec pour envie de l'embrasser mais il a refusé ça, je l'ai dévisage frustré et déçu qu'il me repousse... C'est quoi le problème ? Je l'intéresse plus ? C'est ça l'idée ? Finalement je lui plais pas ? Il m'attrape en m'emmène dans une pièce loin de tout le monde et une fois qu'il fût sûr que personne ne nous voit il m'embrasse rapidement je me laisse faire bien que déçu par son attitude quelque peu blessante puis quand il décroche ses lèvres des miennes il m'explique sa position, je penche la tête sur le côté et le dévisage longuement. « Je comprends... » Que je dis simplement. Oui je comprends mais en fait ça me blesse réellement qu'il me repousse ainsi comme si j'étais une funeste personne et qu'il avait honte de moi. C'est un mal d'être gay ? On doit se cacher parce que c'est grave qu'on soit en couple ? Parce qu'on est en couple je pense... Sinon on aurait pas fait tout ça... « Donc en dehors de ta chambre tu vas toujours faire comme si j'étais personne, comme si j'étais pas.... Ton mec ? » Que je demande histoire d'être sûr parce qu'en fin de compte pour moi c'est quand même délicat.

Finalement après une petite discussion avec lui je pris la porte après un dernier baiser en lui souhaitant une bonne soirée je suis rentré chez moi. En arrivant je suis tombé sur mon paternel raide défoncé à ce qui semble être de la cocaïne et j'ai affronté mon jugement pour avoir découché de la maison pour aller dormir chez un ami à moi. Durant de longues minutes je suis cogné comme pas possible je hurle, je pleure, je crie, je le supplie de s'arrêter mais rien y fait, il me cogne tant et plus foutant toute sa haine sur ma personne comme si j'étais une funeste merde... Oui c'est douloureux de vivre avec un psychopathe tel que lui et plus ça va plus je me dis que je ne peux rester comme ça indéfiniment. Avec Maxime c'était beaucoup plus simple hier quand j'étais encore chez lui collé dans ses bras en oubliant mes malheurs et problèmes...
Maxime & Eliott
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Meliott#1] Passer inaperçu c'est pas si mal   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Meliott#1] Passer inaperçu c'est pas si mal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» Fashion Week... Où comment passer du bon temps...
» Il suffit de passer le pont...
» Passer les Crédits
» Mission pour passer le temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Family comes first :: Break Time :: Anciens rps-
Sauter vers: